Mgr Desmond Tutu, l’un des plus grands défenseurs des Noirs, s’est éteint à l’âge de 90 ans.

Publié le 26 Déc 2021 par SINOTABLES

Spread the love

« Je ne suis pas intéressé de ramasser les miettes de compassion lancées de la table de quelqu’un qui se considère mon maître. Je veux le menu complet des droits. »

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 26 décembre 2021.

Mgr Desmond TUTU, l’archevêque anglican d’Afrique australe (1986-1996) et Prix Nobel de la Paix en 1984 pour son combat pour la dignité de l’homme noir, s’est éteint le 26 décembre 2021au Cap, en Afrique du Sud.

Mgr Desmund Tutu s’était illustré par sa lutte acharnée contre le système d’apartheid en Afrique du Sud. Défenseur infatigable et inflexible des opprimés Noirs, il avait qualité l’apartheid de l’invention la plus odieuse depuis le nazisme.

Mgr Desmond TUTU fut d’abord enseignant, avant démissionner à cause de la mauvaise qualité des enseignements destinés aux Noirs pour s’engager pour des études théologiques grâce auxquelles il deviendra le tout premier archevêque anglican de l’Afrique du Sud.

Son combat contre le système odieux et raciste de l’apartheid fut mené à travers ses conférences, ses prédications et ses publications. C’est ainsi qu’il était considéré, et à juste titre, comme la voix des Sud-africains noirs sans voix.

Après l’éclatement des émeutes de Soweto, à la suite de l’assassinat du jeune Steve BIKO (12 septembre 1977), Desmond TUTU a soutenu le mouvement pour le boycott économique de l’Afrique du Sud, tout en invitants les différentes factions à la réconciliation et à la paix.

Parmi ses combats, les « mêmes droits civiques pour tous », « un système commun d’éducation et la cessation des déportations », faisaient partie des priorités pour une nation démocratique. Il s’agit, selon l’ancien évêque de Pretoria, des fondamentaux pour une société juste et démocratique.

A l’issue des premières élections démocratique en 1994 qui consacrent l’élection de Nelson MANDELA libéré le 11 février 1990 après 28 ans de prison, Desmond TUTU est nommé président de la Commission Vérité et Réconciliation. Il a réussi sa mission : la construction « d’une société juste et démocratique sans division raciale ».

Mgr Desmond TUTU n’a pas toujours été adulé. L’homme a également très critiqué. On se souvient de tous les noms d’oiseaux qu’il a reçu d’avoir « refusé de participer à un événement en la compagnie de Tony Blair [premier ministre britannique, ndlr], estimant que ce dernier et George W. Bush devraient être jugés devant la Cour internationale de justice pour avoir « déstabilisé et polarisé le monde à un degré jamais atteint par aucun autre conflit dans l’histoire avec le spectre de la Syrie et de l’Iran devant nous. »

Grosse surprise, l’ancien archevêque anglican n’a pas reçu d’invitation pour venir aux obsèques (décembre 2013) de Nelson MANDELA. Il n’était pas en odeur de sainteté avec le gouvernement du président Jacob ZUMA à qui il reprochait des « scandales de corruption et l’échec à réduire les inégalités ».

Augustin Roger MOMOKANA avec Wikipédia