AFC Dschang : le nouveau directeur, Fomba Hector Flandrin, a du pain sur la planche !

Publié le 29 Déc 2021 par SINOTABLES

Spread the love

« Entre la difficulté d’y croire et la prise de conscience des défis à relever. » Hector Flandrin FOMBA (En veste grise sur la photo) est entre la joie de sa nomination et l’angoisse de la hardiesse de la tâche qui est la sienne depuis qu’il a été promu directeur par intérim de l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 29 décembre 2021.

Après l’exclusion de Jean Willy EKOM des effectifs de l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang (AFCD) pour « insubordination caractérisée » (voir une décision No02/21/AFCD/CA/SG/PCA du 23 décembre portant licenciement de monsieur EKOM EBANGOT Jean Willy de ses fonctions de Directeur des effectifs du personnel de l’Alliance Franco camerounaise de Dschang), le conseil d’administration présidé par Maitre Albert DONGMO TSOBENG a réuni la presse lundi dernier, 27 décembre 2021, pour présenter celui qui assure désormais l’intérim.

FOMBA Hector Flandrin est célèbre pour sa carrière d’artiste humoriste, mais il est également connu comme une tête bien faite, au service de l’AFCD depuis près de cinq ans déjà. Il y assume d’abord la responsabilité pédagogique, puis concomitamment celle de responsable culturel.

Il est donc sur un challenge. Et l’AFCD, dit maitre Albert DONGMO TSOBENG, sait pouvoir compter sur son expérience ainsi que sa connaissance de la maison pour ramener la sérénité, le goût du travail, la convivialité parmi le personnel.

Hector, comme il est connu du public, a quand même du pain sur la planche. Tout simplement parce qu’il est un artiste. Ses collègues artistes ne comprendront pas facilement que c’est désormais du manager qu’il s’agit.

L’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang offre plusieurs prestations : la bibliothèque, l’animation culturelle, les cours de langues. Le nouveau directeur doit avoir la jauge nécessaire pour faire l’équilibre entre ces différents pôles, au risque de dégringoler de son piédestal.

Il s’agit tout simplement d’allier son intelligence au réalisme pour que le meilleur parti soit tiré au bénéfice de l’AFCD et de toutes les catégories d’adhérents et partenaires. Il a non pas seulement la carrure, mais les outils intellectuels et les compétences managériales nécessaires pour ne pas manquer l’occasion qu’il a de se faire rapidement confirmer à la direction de cette institution trentenaire (créée le 10 juillet 1992).

D’ailleurs, l’un des chantiers majeurs pour lequel le nouveau directeur doit se déployer avant tout est celui de la restauration du climat de confiance et de convivialité parmi le personnel, il aura ensuite la planification des activités du trentenaire prévu en juin.

L’engouement qui a gagné les membres de cette association prouve que le nouveau directeur incarne l’espoir pour de nombreuses personnes. C’est l’explication de l’embarra qu’à le nouveau chef de se « prononcer théoriquement » sur les défis qui l’attendent… Il vaut mieux attendre, lui donner un peu du temps, et le questionner au bout de six mois.

Pour mémoire, FOMBA Hector Flandrin est doctorant en littérature à l’Université de Dschang. Il fait partie des artistes humoristes à la réputation établie, qui font la fierté du Cameroun et pourquoi pas de l’Afrique.

L’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang, créée en 1992, fait partie du réseau de la fondation Alliance Française dont la création remonte en 1883 et dont le siège est à Paris en France. Ce réseau a pour mission d’une part promouvoir la langue française, les cultures francophones ; et d’autre part favoriser la diversité et les échanges culturels.

Augustin Roger MOMOKANA