Cameroun: le SDF veut marcher la veille de l’ouverture de la CAN2021 ?

Publié le 04 Jan 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 4 Janvier 2022.

Le Social democratic front (Sdf) annonce une grande marche citoyenne pour la démocratie et la paix au Cameroun. Elle est une initiative du député Jean Michel NINTCHEU.

Cette manifestation citoyenne prévue pour samedi 8 janvier 2022 à Douala, veille de l’ouverture de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nation (CAN 2022) annonce des couleurs.

Selon le SDF, cette marche exige du gouvernement : la fin de la guerre dans le NOSO, l’ouverture d’un dialogue inclusif, la prise en charge effective des déplacés internes, le respect du droit de manifester et la libération immédiate des prisonniers politique.

Les organisateurs ont retenu le carrefour Ndokoti comme point de rassemblement et de départ de la manifestation qui sillonnera toutes les artères de la capitale économique du Cameroun.

Cette manifestation qui débute à 15heures se terminera par la lecture et remise d’une déclaration à Monsieur le gouverneur de la région du Littoral.

Parmi les consignes aux manifestants, celle de se munir d’un mouchoir blanc en signe de paix est considérée comme un véritable appel au dialogue inclusif et au respect du droit de manifester lancés aux autorités administratives et du maintien de l’ordre du Littoral.

Si le Sdf venait à marcher sur Douala où est basé un groupe de la CAN Total Energies 2021, il va sans dire que cela rentrera dans les annales politiques du Cameroun.

Dans son message de vœux de Nouvel An au peuple camerounais, le chef de l’Etat a promis de tout mettre en œuvre pour rétablir la paix dans le pays. Le gouvernement va-t-il le contredire en s’opposant à l’expression du débat démocratique initié par le part du chairman Ni John Fru NDI ?

« En raison de notre attachement à la paix et à la tolérance, nous avons continué à faire preuve d’ouverture et de dialogue pour mettre fin à cette crise dont nos populations n’ont que trop souffert », a déclaré le président Paul BIYA.

La bataille que le Sdf s’engage à mener a déjà été initiée par le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC). Ce qui lui vaut d’avoir près de 200 militants dont des cadres de l’instance dirigeante dans les geôles. Certains de ces militants viennent d’ailleurs d’écoper des peines de 7 ans pour avoir marché [sans direction et sans objet] en septembre 2020.

Augustin Roger MOMOKANA