RDC : 26 morts par électrocution à Kinshasa.

Publié le 02 Fév 2022 par SINOTABLES

Spread the love

La République démocratique du Congo est endeuillée par l’électrocution ce mardi 2 février de commerçants exerçant dans le marché de Matadi Kibala.

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 2 Février 2022.

26 morts donc 23 femmes tous des commerçantes par électrocution dans un marché de Kinshasa en république démocratique du Congo.

Le drame est survenu à la suite de la coupure d’un câble de haute tension à Matadi Kibala, dans la commune de Mont-Ngafula.

Dans une déclaration à la presse, Gentiny Ngobila, le gouverneur de la ville de Kinshasa a annoncé que le gouvernement prend en charge les obsèques des personnes décédées dans cet accident.

Le président de la RDC, Félix Tshisekedi a instruit les autorités compétentes de faire la lumière sur les causes du drame, rassurant que les responsables devront répondent. Il a, par ailleurs, salué la mémoire des victimes et présente ses condoléances à leurs familles.

Ce drame interpelle aussi bien les pouvoirs publics, l’entreprise chargé de l’électricité que les populations. Les responsabilités sont partagées pour plusieurs raisons.

Si l’on prend le cas de la protection civile, on verra qu’elle n’a pas rempli son contrat de prévention des catastrophes. Auquel cas elle aurait déguerpis les commerçants qui opèrent sous la haute tension.

La société chargée de l’électricité quant à elle n’aurait pas assuré avec efficacité la maintenance de ses installations.

Enfin la population ne recule devant rien quand bien même elle a conscience du danger. Si des commerçants avaient eu peur pour leur vie, ils n’auraient pas exercé leur activité sous la haute tension.

Augustin Roger MOMOKANA / Images : Captures d’écran