Economie : La Belle Folie SA et l’Université de Dschang ensemble pour le projet PAI-LBF.

Publié le 07 Fév 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Un parc agro-industriel intégré La Belle Folie (PAI-LBF) est en gestation dans le département du Ndé. Il est l’œuvre de la sénatrice Docteur DSAMOU Micheline. Le projet PAI-LBF est porteur de trois grandes valeurs : « la transformation structurelle effective de notre économie, le bien-être et l’épanouissement de l’homme, [et] la reconquête de notre souveraineté alimentaire ».

Cet article a été rédigé par Augustin Roger MOMOKANA pour le compte du journal en ligne Sinotables. Date de la mise en ligne 07 Février 2022.

Le Cameroun dépense plus de 800 milliards d’importations alimentaires par an. Une dépense qui compromet la souveraineté alimentaire dont rêve le Cameroun. Il est nécessaire que des investisseurs nationaux et étrangers, à l’instar de la sénatrice Docteur DSAMOU Micheline, osent relever le défi lancé par le mandat des Grandes Opportunités.

C’est dans la perspective de la réalisation un projet ambitieux, dont le financement est arrêté à 52 milliards FCFA, que l’entreprise La Belle Folie S.A et l’Université de Dschang ont signé vendredi 4 février 2022 une convention de partenariat.

Le document a été paraphé par la sénatrice Docteur DSAMOU Micheline pour le compte de La Belle Folie, et le professeur Roger TSAFACK NANFOSSO pour celui de l’Université de Dschang.

La Belle Folie envisage de créer dans le département du Ndé, précisément à Bangoua-Toungui (Commune de Bangangté) et à Bandounga (Commune de Tonga) un parc agroindustriel intégré (PAI-LBF), en deux grandes phases.

Ce projet qui vise à développer la culture du riz, du maïs et du soja sur 2000 hectares dans la localité de Bandounga (Commune de Tonga), la construction des usines de transformation et la création des parcelles de démonstration sur 113 hectares à Bangoua-Toungui (Commune de Bangangté).

Le parc usine envisage une usine de fabrication et montage des machines agricoles, une usine de décorticage et de conditionnement du riz, une usine de transformation du riz en bouillie nutritive, une usine de transformation de viande de porc, chèvres, poulets en saucisson et boulettes de viande, une usine de production d’engrais organique et une usine de production de provende.

Pour mieux calibrer son projet, la sénatrice Docteur DSAMOU Micheline s’est entourée d’une équipe d’experts transversaux. A titre d’exemple, le thaïlandais Rachan FAKMEK est un « ingénieur de haut vol spécialisé en robotique industrielle ». Il est à la tête d’une équipe d’ingénieurs qui vont conduire la conception et la mise en place des usines.

Dans cette perspective, La Belle Folie a noué depuis 2 ans un partenariat avec Kasetsart University (KU) qui est la première université agropastorale de la Thaïlande. Un partenariat qui va, certainement, déboucher sur la signature d’une convention de partenariat entre cette Université et celle de Dschang pour un accompagnement plus efficace du (PAI-LBF).

Dans ce partenariat, l’Université de Dschang gagnera en termes de stages académiques, d’emplois, et de recherches et d’échanges avec les chercheurs de Kasetsart University. En effet, « le Projet PAI-LBF crééra entre 2000 et 3000 emplois directs mais le flux des personnes à mobiliser est estimé à plus de 10 000 personnes, une petite ville », explique la promotrice.

Augustin Roger MOMOKANA