« C’est la nourriture et la boisson qui sauvent ce pays !»

Publié le 21 Mar 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Nos gouvernants sont-ils encore lucides ? Prince Yérima Afo Akom, un artiste musicien qui sait allier musique traditionnelle du Nord-Ouest et rythmes importés, leur a fait un clin d’œil. Rien ne bouge.

L’artiste musicien est allé très loin. Dans son dernier vidéogramme, Prince Yérima Afo Akom fait dire, par des humoristes de renom: « C’est la nourriture et la boisson qui sauvent ce pays ! » C’est loin de la politique, et proche du populisme. Mais au nom du peuple désemparé par la gouvernance du pays.

Si aujourd’hui et malgré les appels rien ne bouge, il va sans dire qu’un jour viendra où, les mêmes s’assis autour d’une table pour manger et boire, riront aux éclats des gens qui ont fait en sorte que ce pays devienne comme il est aujourd’hui.

Les gens-là ont tellement envie de faire fortune qu’ils sont devenus comme des crocodiles devant la main qui leur tend à manger. Cet animal qui ne sait pas distinguer mange et la nourriture et le donateur.

Comment comprenons –nous ces propos ? Tel le cri de désespoir d’une société rongée par ses riches et leurs complices que sont certains entrepreneurs, élus et fonctionnaires.

Cette situation est d’autant désespérée que le peuple, parce qu’il souffre du syndrome de la guerre de libération qui a conduit à l’indépendance du Cameroun le 1er janvier 1960, se contente de la nourriture.

Des magiciens au pouvoir ont pu convaincre le peuple de ce qu’il y a à manger pour tous. Beaucoup d’ailleurs ! De sorte que personne, ni ces agents publics oubliés sans salaires depuis des décennies, n’ose s’attaquer aux sujets qui concernent la gestion de la République.

Pendant que la masse croupie dans la famine, le chômage, la dépravation des mœurs et le noir, la fraude électorale, la guerre, des individus s’accaparent des deniers publics.

Suicidaire cet ancien ministre et secrétaire général de l’Assemblée générale dont on dit qu’il vient de perdre, à la suite d’un cambriolage en son domicile, une somme de 250 millions de francs CFA. Il faisait même quoi avec autant d’agent à la maison ? Il n’a plus confiance aux banques. Elles exposent trop les gens.

Cette course effrénée pour la fortune est, malheureusement, la valeur la plus applaudie. Des voleurs à col blanc sont devenus des modèles pour notre société. Et pendant ce temps d’honnêtes gens croupissant dans le dénuement total, leur réservent des youyous et des salves d’applaudissements. Le rythme ne faiblit point depuis 40 ans.

Il y a quelques années, un haut fonctionnaire du ministère des finances a été arrêté, écroué puis condamné à 104 de prison. Le gouvernement l’accable d’un crime économique. Emmanuel LEUBOU a en effet créé 2601 matricules, ce qui lui a permis de détourner 1milliard 800 millions FCFA par mois. Ce crime a duré 10 ans. Ecoutez ça !

Cette situation est d’autant traumatisante que face aux irréductibles enseignants en ligue pour le mouvement « On a Trop Supporté », un ministre de la République monte à la télévision pour dire que les enseignants ont pris la craie. Le journaliste lui demande de donner les noms de quelques établissements où ce mot d’ordre de grève est tombé. Notre ministre de répondre qu’il ne peut pas citer des noms. Il fait une affirmation gratuite.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Opnions, avec pour mot(s)-clé(s) Paix, OTS, Lancer-de-poids, Cameroun, Artiste-musicien, Boisson, Nourriture, Emmanuel Leubou, Afo Akom. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.