Coulisses du Pays : le sissia de Ivaha Diboua sur Equinoxe-là va même payer ?

Publié le 22 Mar 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Équinoxe Télévision menacé de fermeture ! Le Gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné IVAHA DIBOUA, l’accuse de laisser planer la tornade sur le Cameroun.

En réalité, Ce média serait, tout simplement, un acteur social furieux contre ce qui se trame sur le dos du peuple camerounais, au sujet de la succession à la tête de l’Etat.

Le message du gouverneur de la région du littoral insinue que comme en 2016, Équinoxe Télévision voudrait créer un « soulèvement populaire ». Parce qu’un panéliste de l’émission « Droit de réponse », en date du 28 février 2022, a appelé les parents et les élèves à se joindre aux enseignants en grève.

« Cet appel à la révolte populaire a même eu l’effronterie de s’inspirer des manifestations de 2016ayant débouché sur la crise sécuritaire et ses dérives extrémistes et sécessionnistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest», écrit-il.

Du coup, la télévision de Séverin TCHOUNKEU est traitée par le gouverneur comme un média qui fait « l’apologie de la violence et de la déstabilisation », avec un « cynisme déconcertant ».

Équinoxe Télévision est donc averti car, en cas de récidive le gouverneur fera appel à la loi, « dans toute sa rigueur », étant donné que lorsque la provocation a atteint le seuil de l’intolérable, « la liberté d’expression perd tout son sens ».

Autrement dit, le travail d’investigation, de dénonciation et de sensibilisation que ce média accompli au quotidien dans le but du respect de la constitution et des principes de la démocratie n’est pas unanimement apprécié.

En tout cas, le peuple camerounais est conscient que la tête d’Équinoxe Télévision est désormais mise à prix par un serviteur de l’Etat, trop réfractaire aux exigences de la bonne gouvernance et de la démocratie.

Cette posture interpelle le président de la République, garant des institutions. Lui qui n’a aucun intérêt à laisser certains de ses serviteurs, engagé dans la course pour sa succession, faire du Cameroun un capharnaüm.

Parce que les crises qui jonchent le Cameroun sont à l’actif de ces personnes tapis dans le gouvernement. Pourraient-elles nous dire pourquoi les enseignants sont-ils dans l’opération « Craie Morte » ?

Surement, ils ne nous répondront pas que c’est du fait d’Équinoxe Télévision car, ils sont conscients et tous les camerounais ne sont pas dupes, que les ministères chargés de la gestion du personnel de l’Etat n’ont pas été républicains dans le traitement de tous les fonctionnaires.

A quoi sert l’organe de régulation des médias, le CNC (Conseil national de la communication), si les autorités administratives tout comme les individus qui sentent blessés par un organe de presse, ne peuvent pas le solliciter pour rétablir le professionnalisme et l’éthique ?

Pour sa part, Séverin TCHOUNKEU, le promoteur d’Équinoxe Télévision, a réagi. Au cours de son intervention spéciale sur le plateau de la même chaine, il accuse le ministre de l’administration territoriale d’être l’auteur de cette note. Précisant qu’il tient cette position de l’investigation journalistique qu’il a menée. : « Je veux vous apporter une information précise. Si le Gouverneur de la région du Littoral est le signataire de cette correspondance, il n’en est pas le rédacteur. Le rédacteur de cette correspondance, c’est monsieur le ministre de l’Administration territoriale, Monsieur Atanga Nji », a-t-il martelé, ajoutant que le ministre a balancé lui-même la lettre dans les réseaux sociaux.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Société, avec pour mot(s)-clé(s) Médias, Equinoxe Télévision, Cameroun, Enseignants, Droit de réponse. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.