Cameroun – « On a Trop Souffert » : l’appel de Ngnintedem Norbert aux enseignants « traitres »

Publié le 23 Mar 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Dans deux vidéos en boucle sur les réseaux sociaux et relative à sa condition misérable de directeur d’école retraité, NGNINTEDEM Norbert lance un vibrant appel à ces instituteurs qui ont tendance à céder face aux menaces de leurs hiérarchies et des autorités administratives mobilisées contre l’opération « Craie Morte ».

Qui peut manipuler celui qui a donné le savoir à tous ceux qui dirigent ?

« C’est bien moi NGNINTEDEM Norbert, ancien directeur d’écoles, actuellement en retraite (…) On dit souvent qu’il y a des gens qui nous manipulent. Je doute fort. Qui peut manipuler celui qui a donné le savoir à tous ceux qui dirigent ? Vous devriez réfléchir sur tout cela.

Mes enfants, ne cédez pas aux tentations. Trop c’est trop. Nous en avons marre. Ma situation est la vôtre prochainement, quand vous serez aussi en retraite. Je suis un retraité non traité. Que dois-je faire ? Je deviens un mendiant à côté de mes pairs du village. Est-ce que c’est normal ? Ceux qui devaient venir chez moi prendre le café, c’est chez eux que je vais quémander le reste de nourriture… Quel pays !

Vous avez honte ? Vous n’avez pas honte dans ce genre de situation. C’est moi qui parle. Il y a un adage chez nous qui dit : « ne laissons pas la piste où passe l’animal pour suivre le pas de notre chien de chasse ».

Mon cri est juste. Il est authentique. Vous pouvez passer me rencontrer dans le groupement Bangang, village Tchuelekouet 1. Non loin du goudron Baleveng. Il suffit de donner le nom de NGNINTEDEM Norbert, ancien directeur d’écoles, tous ceux qui vont vous rencontrer me connaitront.

Ma montre marque déjà 16 heures. Est-ce que 18 heures, à l’heure où il faudrait laver les pieds, je serai encore en vie ?

Qui est exactement NGNINTEDEM Norbert ?

Dans une première vidéo, NGNINTEDEM Norbert a tenu à rendre un vibrant hommage à son collègue HAMIDOU décédé récemment après 10 ans de service sans salaire. Avant de décliner son identité ainsi que ses états de service au profit de l’Etat du Cameroun.

Ses états de service

J’ai travaillé à Sorombio (1972 – 1977), à Mingnè Baleveng (1977-1983), à Baleng (1983-1995), Tchuéza (1995-2001), Dzenmezo (2001-2003), Letsa (2003-2004), et enfin Lycée Bilingue où il a été bibliothécaire et professeur de dessin dans les classes de 3ème et Terminales.

Après 35 ans de bons et loyaux services, il a été admis à faire valoir ses droit à la retraite il y a 15 ans. Depuis lors son dossier de retraite n’a jamais été traité. Pour cela il lance un SOS à ses anciens élèves qui pourraient être en service afin que ces derniers l’aident en faisant avancer de dossier.

« Je ne suis pas un mendiant »

Je ne suis pas un mendiant, cependant je sollicite votre effort pour regarder si ce dossier existe ou s’il n’existe pas. J’ai cotisé à la CNPS pendant mes 35 ans de services, et à l’arrivée pas de pension. Il me manque de l’argent pour me faire traiter. J’ai été opéré de la prostate, et j’ai l’arthrose qui me demande les produits tous les mois.

Voilà donc un cri de cœur, à la fois au gouvernement, à la CNPS (Caisse nationale de prévoyance sociale) et aussi à tous ces Camerounais fiers de connaissances et des savoirs que leur ont inculqué leurs maitres d’écoles, leurs enseignants.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Éducation, avec pour mot(s)-clé(s), Cameroun, OTS, Craie Morte, Enseignants, Ngnintedem Norbert, Pension retraite, Grève. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.