Communautés : le comité de développement de Baleveng s’est doté d’un nouveau bureau.

Publié le 28 Mar 2022 par SINOTABLES

Spread the love

« Chantons tous ensemble et, en avant, marchons vers la prospérité ». Cet appel entendu au cours de l’assemblée générale du Comité de développement de Baleveng tenue le 19 mars 2022 au palais royal sonne comme le cri de ralliement d’un peuple conscient des défis en vue de sa prospérité.

Le Comité de développement du groupement Baleveng s’est doté d’un nouveau bureau. Il est présidé par Richard DONGUE. Il sera assisté d’une équipe dans laquelle se trouve DONGMO David, maire en exercice de la Commune de Nkong-Zem comme Vice-président, et FOUETLEFACK Jocelain Paul comme secrétaire général. Les autres postes seront pourvus par les personnalités tirées parmi les propositions attendues des 36 communautés Baleveng organisées au Cameroun et à travers le monde.

DONGUE Richard remplace à ce poste le directeur général (de l’Institut national de la statistique) TEDOU Joseph qui aura passé plusieurs décennies à la tête de cet important outil de développement communautaire.

En passant le témoin à son jeune frère et remplaçant, le directeur général TEDOU joseph lui a souhaité plein succès dans ce challenge qui ne manque pas d’écueils. Mais en insistant sur son sens d’ouverture et d’écoute car, « la réussite passe par le rassemblement, la mobilisation des ressources et l’unité ».

Saluant ce passage de témoin de l’aîné au cadet, Sa Majesté GUEMEGNI Gaston le chef supérieur du groupement Baleveng n’a pas tari d’éloges à l’endroit du président entrant : « Tedou Joseph a [enfin] passé le flambeau du développement à un professionnel dont le dynamisme , le sens élevé de la responsabilité et le professionnalisme ont permis la réussite de la 3e édition du Festival Leghouo-Lah », s’est-il réjoui à l’issue de cette assemblée.

Parlant du développement, les défis qui attendent le comité de développement (CODEBALV ) sont nombreux. Ils vont de l’eau potable pour tous à la santé pour tous, en passant par l’électricité pour tous, l’éducation bilingue, la densification des voies de communication, la pratique d’une agriculture de seconde génération, et l’appropriation par les filles et fils Baleveng de leurs éléments culturels et coutumiers identitaires.

Par ailleurs, il a invité les populations à se liguer derrière la nouvelle locomotive du développement afin que Baleveng, qui a amorcé sa renaissance depuis plus d’une décennie, s’inscrive parmi les acteurs majeurs du rayonnement du Cameroun. Le dynamisme de ses fils, son offre culturel et son agriculture sont des atouts pour le grand chantier de l’émergence du Cameroun.

Pour mémoire, le Festival Leghouo-Lah a été inscrit au patrimoine national du Cameroun depuis 2020. Il tient sa spécificité et son attrait à des éléments culturels séculaires et dont le temps n’a fait que renforcer leur actualité.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Nkong-Ni avec pour mot(s)-clé(s) Baleveng, Développement, Assemblée générale, Dongue Richard, Tedou Joseph, Guemegni Gaston, Renaissance,Festival Leghouo-Lah. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Lire aussi Cameroun – Culture : le Festival « LEGHOUO LAH » des Baleveng et le « NDENG » du Batseng’La classés au patrimoine culturel