Dschang : le sénateur professeur Anaclet Fomethe magnifié par les policiers et les prisonniers.

Publié le 28 Mar 2022 par SINOTABLES

Spread the love

L’ancien recteur de l’Université de Dschang, le professeur Anaclet FOMETHE aujourd’hui sénateur, a posé d’importants actes à la police et à la prison de Dschang.

« Le bâtiment du commissariat central de Dschang qui a attiré votre attention avait véritablement besoin de la cure de jouvence. Il l’a reçue. Il était temps qu’un abri soit trouvé à l’affluence que nous trouvons devant ce bâtiment, matin et soir, liée aux demandeurs de carte d’identité. La confidence de madame le chef du poste d’identification que nous avons reçue à plusieurs reprises était l’envie d’un service continue malgré les coupures de l’énergie électrique sur le réseau ENEO. Monsieur le sénateur, cher professeur, vous avez vu juste » : professeur TEMGOUA Emile, 1er Adjoint au Maire de Dschang.

Dans l’espace aménagé pour les demandeurs de CNI

Journée du vendredi 25 mars 2022 en grande pompe dans la ville de Dschang. Pour cause, le sénateur professeur Anaclet FOMETHE est en première ligne. Avec des réalisations au profit des forces de maintien de l’ordre, la police en l’occurrence, et un don de denrées de première nécessité aux occupants de la Prison principale de Dschang.

Au Commissariat central de Dschang dont l’esplanade a été transformée en une place des fêtes, le sénateur a rétrocédé le bâtiment colonial remis à neuf, remis un don de chasubles, un générateur de 6,5 KVA pour pallier au délestage d’électricité, et aménagé un espace doté d’une tente équipée de bancs pour accueillir les usagers venus pour l’établissement de la carte nationale d’identité (CNI).

« Nous avons tous vu les difficultés d’établissement des CNI à Dschang. Nous savons qu’à partir d’aujourd’hui ces difficultés relèvent du passé. Avec ou sans ENEO ce service pourra continuer à fonctionner. Pour éviter que les jeunes qui viennent des villages et même de la ville, qui ont pris ce moment précis pour venir faire leur carte viennent à retourner et à attendre des jours parce que ENEO est aux abonnés absents (…) Merci à monsieur le sénateur pour ce grand don qui touche pratiquement toute la population (…) Nous encourageons la police qui va utiliser ce matériel de l’utiliser à bon escient », s’est félicité le Préfet du département de la Menoua.

Photo de famille devant le bâtiment entièrement rénové.

Cette cérémonie présidée par le préfet du département de la Menoua, MBOKE Godlive NTUA, a vu la présence de plusieurs personnalités dont le représentant du Délégué régional de la Sureté nationale pour l’Ouest, le commissaire divisionnaire HAMADJAM Joseph, et de nombreuses personnalités administratives (présidents des tribunaux de Dschang, Procureur de la république près lesdits tribunaux, Sous-préfet de Dschang, représentant du recteur de l’Université de Dschang), politiques (Premier Adjoint Maire de Dschang, maire Commune de Santchou, députés, sénateur), traditionnelles (chefs supérieurs des groupements Foto et Foréké-Dschang).

ABDOULAYE Oumar, le Commissaire central de la ville de Dschang était quant à lui entouré des commissaires d’arrondissement, des chefs de postes de police dans les autres arrondissements, et d’une troupe aux ordres.

« Ce don comprend le générateur électrique. Parce que nous avons de sérieux problèmes ici. Les usagers viennent tous les jours, mais malgré notre bonne volonté nous n’avions pas les moyens de les servir. Il y a également les chasubles. C’est un équipement à arborer pour réguler la circulation. Il y a 135 chasubles au total. Ils sont repartis dans tout le département de la Menoua. C’est pour toutes les unités de sécurité publique qui font dans la circulation. Il y a la tente. Le sénateur a bien voulu aider les populations qui viennent tous les jours solliciter nos services… Nous tous sommes témoins que s’il n’avait pas cette tente la pluie de tout à l’heure leur aurait fait du mal. Elle est équipée de bancs. Enfin il y a le bâtiment. On dit qu’il s’agit d’un bâtiment colonial. Il avait vraiment besoin d’être embelli, de l’extérieur comme à l’extérieur, comme vous le constatez. Et enfin il y a l’enseigne lumineuse. »

Après le Commissariat central, les personnalités se sont déplacées à pieds pour la Prison principale de Dschang à près de 600 mètres. Ils y ont été accueillis par le régisseur ESSOH NYAMBE. Les détenus avaient pris d’assaut la cour intérieure transformée scène et en marché d’exposition d’objets artisanats fabriqués par les détenus. Ils bénéficient de l’encadrement techniques et morale de l’association Jeunesse Africaine Unie pour la Paix (JAUP) du président Yves TAMO.

Ici, des effets vestimentaires, des denrées alimentaires ont été offerts par le sénateur professeur Anaclet FOMETHE. Et comme de grands hommes se font accompagner par de grands amis, le député Guillaume MBAKAM, plus connu sous le nom Green Oil a soutenu cette action par un don de 25 sacs de riz livré avant la fin de la journée. Le sénateur Sylvestre NGOUCHINGUE quant à lui a fait remettre une enveloppe d’1 million de francs CFA aux détenus. Le professeur François ANOUKAHA, Vice-président de la CONAC (Commission nationale anti-corruption) a remis 50 000 FCFA aux détenus.

Aux détenus, les personnalités les ont proférés des conseils dans le sens de leur redonner confiance en la vie en société. Pour cela ils ne devraient pas s’abandonner à la perdition car, la prison a pour objectif de les rééduquer de manière à ce qu’ils soient capables de vivre en phase avec les lois de la république dès leur remise en liberté.

« En politique on ne se fait pas, c’est les autres qui vous font. Je suis sénateur de la République. Sans doute ai-je eu l’intention, mais si d’abord mon parti, le RDPC, avec son président national, S.E. Paul BIYA, n’avait pas jeté son dévolu sur ma modeste personne pour l’investiture, sans doute je ne serais pas élu. Surement. Malgré cette investiture il faut que les populations pour qui on travaille vous votent. C’est vrai ! Ce sont les conseillers municipaux et en suite maintenant les conseillers régionaux. Et si en politique on ne se fait pas, les autres vous font, je dois rendre un grand hommage à monsieur le Commissaire central et à ses collaborateurs… »

Selon le sénateur, ces cérémonies permettent à un élu de rendre compte de ce qu’il fait dans l’intérêt des populations. Le représentant du délégué régional de la sureté nationale pour l’Ouest se réjouit de la sensibilité qu’a eu le professeur Anaclet FOMETHE de choisir la police pour cet acte de cœur car, a-t-il relevé, généralement les donateurs ne s’occupent des secteurs sociaux. Oubliant que les forces de sécurité sont confrontées aux « contraintes budgétaires liées à la prolifération des foyers de crise qui interpellent toute la nation ». « Vous avez fait œuvre utile en portant votre dévolu sur les unités de la sureté nationale dans l’action au service de tous et de chacun(…) vous avez mis la balle dans le camp des services de sécurité et de la sureté nationale en particulier, interpellée ici à double titre. D’abord sur la gestion de ce don, et ensuite sur l’amélioration de notre déploiement et de notre projection qui doivent désormais être à la hauteur des attentes placées en nous ».

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Dschang, avec pour mot(s)-clé(s) Menoua, Dschang, Dons, Sénateur Anaclet Fomethe, Commissariat Central, Police, Prison principale de Dschang, Prisonniers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.