Gouvernance locale : Helen Keller International appuie aux compétences des acteurs municipaux de l’Ouest.

Publié le 01 Avr 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Helen Keller International vient d’organiser à Dschang, avec l’appui financier du GIZ, un atelier de renforcement des capacités des maires et élus locaux en matière de promotion de la santé

Un atelier de renforcement des capacités des acteurs municipaux (maires, conseillers municipaux, cadres communaux, points focaux santé dans les mairies) des communes de Banka, Bafang, Bakou, Foumbot et Dschang, en matière de santé vient de tenir à l’hôtel Mbouoh Palace, à Dschang.

Pendant deux jours, du 30 au 31 mars 2022, plus d’une cinquantaine d’acteurs municipaux ont été suffisamment édifiés sur les différents aspects de la gouvernance locale en matière de la promotion de la santé et de la nutrition.

Docteur Ismaël TETA, Country Manager de HKI

« Notre objectif, c’est d’amener l’ensemble des maires, l’ensemble des élus locaux participants à mieux comprendre les enjeux de la décentralisation pour ce qui est de la santé, et de pouvoir intégrer dans leur plan local de développement des priorités de promotion de la santé , avec des indicateurs précis », a indiqué le Country manager de HKI, Docteur Ismaël TETA.

Ainsi, au sortir de cet atelier, les participants sont mieux outillés pour prioriser les interventions liées à la lutte contre la malnutrition, aux questions de la santé de reproduction, à la prévention de la lutte contre la Covid-19, entre autres.

Afin de faciliter l’acquisition de cette vision aux participants, le profil sanitaire de chaque mairie a été établi. De telle sorte que chaque maire connait désormais les principaux problèmes sanitaires et de nutrition de sa commune. Il peut ainsi aisément en choisir ceux qu’il souhaite prioriser.

Mais les maires devront prendre des engagements fermes vis-à-vis d’Helen Keller International. Engagements qui faciliteront la participation financière du GIZ et du FEICOM à la réalisation de leurs projets en santé et nutrition.

Parlant de la santé, personne ne peut imaginer que la malnutrition est un fléau présent dans la région de l’Ouest. A cause de la surabondance des produits agricoles. Il va falloir que les communes fassent des efforts pour pousser leurs populations à adopter de bonnes habitudes alimentaires, notamment à travers des campagnes d’éducation, de sensibilisation et de mobilisation. Ce sera assurer leur bien-être et garantir ainsi leur santé.

Par ailleurs, cet atelier a permis de se rendre compte, effectivement, que réussir le pari de la promotion de la santé et de la nutrition implique des actions conjuguées à plusieurs niveaux, entre autres, l’assainissement, l’accès à l’eau potable, les voies de communication et la qualité de l’habitat.

Les représentants de Dschang pendant les travaux d’ateliers

D’ailleurs, le maire de la Commune de Dschang, Jacquis KEMLEU TCHABGOU ne cache pas sa joie d’accueillir cet important atelier : « Nous qui sommes en charge de l’amélioration des conditions de vie des populations nous réjouissons d’avoir pu rentrer dans un programme de ce genre. Parce que nous sommes certains qu’il y aura une plus-value », a-t-il déclaré.

L’atelier de Dschang est le prolongement d’une initiative d’Helen Keller International amorcée il y a trois ans déjà. Dans les régions de l’Est, Extrême-Nord, Nord, Adamaoua et aujourd’hui dans celle de l’Ouest. Ceci dans le but de rapprocher l’administration de la santé des communautés.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Société, avec pour mot(s)-clé(s) Gouvernance locale, Acteurs communaux, Dschang, Maires, Helen Keller International, Nutrition, Santé, Covid19. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.