Gouvernance locale : Des acteurs municipaux à l’école de Helen Keller International en matière de promotion de la santé.

Publié le 15 Avr 2022 par SINOTABLES

Spread the love

La deuxième phase de l’atelier de renforcement des capacités et de la responsabilité des acteurs municipaux en matière de promotion de la santé et de la nutrition vient de se tenir à Dschang du 6 au 8 avril 2022.

Cet atelier organisé par Helen Keller International a regroupé les représentants de plusieurs communes de la régions dont des maires, des secrétaires généraux et les points focaux santé venus de Bafang, Bangangté, Foumbot, et Bandjoun.

Axé sur le thème : « Appuyer la gouvernance locale pour promouvoir une santé et une nutrition de qualité en un contexte Covid-19 », l’atelier de Dschang a permis à l’organisateur et son partenaire financier qui est le GIZ (Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit) d’outiller les participants de bonnes méthodes pour mieux identifier et prioriser les besoins de leurs populations en matière de santé et nutrition.

Le Professeur Pierre ONGOLO ZOGO est Head Officer à Helen Keller International et modérateur de l’atelier de Dschang. Il spécifie les grands axes de cet atelier: « Il s’est agi de leur expliquer les concepts de santé, nutrition et bien-être ; les implications du code général des Collectivités territoriales décentralisées en matière de responsabilité pour améliorer le cadre de vie des populations ; l’utilisation des outils qui permettent de diagnostiquer les problèmes de santé en vue d’identifier les déterminants. »

Selon l’expert, le bien-être des populations engage tous les pans de l’action municipale, notamment la construction des routes, l’assainissement, la réalisation des points d’eau potables, l’aménagement des espaces marchands, la signalisation, l’aménagement des latrines, etc. Si ces ouvrages sont mal façonnés, ils peuvent constituer des obstacles à la vie saine ou à l’épanouissement des citoyens.

Pour que tout cela soit avantageux, il importe à chaque collectivité territoriale décentralisée de mettre sur pied un plan communal de développement dans lequel elle identifie ses besoins, formules les priorités ainsi que les moyens de les concrétiser.

D’ailleurs, le coordonnateur Cameroun de Helen Keller International, Docteur Ismaël TETA se veut pragmatique et très méticuleux. L’engagement pris par son organisme d’accompagner les collectivités territoriales décentralisées dans la gouvernance locale s’imposait compte tenu de la sensibilité des questions de santé et de nutrition chez les populations aussi bien rurales qu’urbaines. Une implication directe des élus et autres acteurs communaux dans l’élaboration permettrait d’adresser de manière efficace et efficiente les défis les plus pressants, de les prioriser et de se mobiliser pour leur apporter des solutions appropriées.

Dans cette perspective, Helen Keller International a déjà mobilisé ses partenaires pour la participation aux financements des projets élaborés dans le respect des canons dispensés au cours de l’atelier de Dschang. Ces partenaires sont la GIZ, le FEICOM, le CVUC et le RECCNUT.

La Stratégie de développement 2030 (SND30) a comme axe central la décentralisation. Ce qui met les Collectivités territoriales décentralisées au cœur du développement local. Pour relever ce défi du rayonnement local, il va falloir que les maires, les secrétaires généraux et les cadres techniques aient une bonne maitrise de l’approche participative et concertée de l’outil de planification. Grâce à Helen Keller International ils ont désormais une parfaite maitrise de la santé, de la nutrition et du bien-être. A chacun de le démontrer par la place de la santé dans son programme de développement, ainsi que par la qualité des projets soumis pour les financements.

Le projet pour un renforcement des capacités et de responsabilité des conseils municipaux au Cameroun vise deux régions : l’Adamaoua et l’Ouest. Il ambitionne d’atteindre 80% de dirigeants élus locaux, ainsi que 80%des organisations de la société civile en matière de promotion de la santé en réponse au Covid-19.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Société, avec pour mot(s)-clé(s) Santé, Nutrition, Helen Keller International, Plan de développement local, Acteurs municipaux, Dschang, développement local, Décentralisation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.