Présidentielle française 2022 : qui, de Macron ou de Le Pen, se présente comme le meilleur risque pour l’Afrique?

Publié le 15 Avr 2022 par SINOTABLES

Spread the love

L’Afrique ne doit rien à la France, c’est la France qui lui doit tout : ses matières premières spoliées, « sa servitude économique et monétaire », sa « caution à la dictature », son manque attitude condescendante vis-à-vis des Africains, etc.

Plusieurs sondages donnent Emmanuel MACRON gagnant au second tour. Le président sortant l’emporterait au second tour face à Marine Le Pen avec un score compris entre 54% et 51% contre 46%-49%.

« La question qui est posée aujourd’hui à nos concitoyens c’est est-ce qu’ils veulent l’esprit de défaite que vous portez ? Ce que vous portez c’est l’esprit de défaite. Celle d’expliquer à nos concitoyens que la mondialisation c’est trop dur pour nous. C’est trop dur l’Europe. Donc on va se replier, on va fermer les frontières, on va sortir de l’euro, on va sortir de l’Europe parce que les autres y arrivent, mais pas nous. C’est l’esprit de défaite dans la lutte contre le terrorisme. Parce que cette lutte, tous les pays développés l’ont (…) Face à cet esprit de défaite, moi je porte l’esprit de conquête français. Parce que la France a toujours réussi, elle a toujours réussi dans la monde parce qu’elle est au monde. Sa langue, elle se parle sur tous les continents. Son histoire, sa civilisation, ce qui fait sa force c’est précisément qu’elle rayonne partout. Ce qui fait que nous sommes aujourd’hui la cinquième puissance économique mondiale. C’est que nous sommes forts dans le monde. Il y a énormément de changements à faire. Énormément ! » : Emmanuel MACRON. Extrait « Débat de l’entre-deux-tours : Marine Le Pen / Emmanuel Macron ».

C’est connu depuis dimanche dernier, le second tour de l’élection présidentielle française opposera Emmanuel MACRON (La République en Marche) à Marine Le PEN (Rassemblement national). Ce sera le 24 avril.

Si Jean-Louis MELENCHON, Valery PECRESSE, Anne HIDALGO et les autres ont déjà appelé leurs partisans respectifs à ne concéder aucune voix à la candidate du Rassemblement National, il va sans dire que les consignes de vote de Eric ZEMMOUR pourront jouer un rôle capital: « J’appelle mes électeurs à voter pour Marine Le Pen (…) Je continuerai de défendre la France et nos idées. Et je suis certain que bientôt nous l’emporterons », a-t-il déclaré. Il s’agit d’une décision de poids. Elle pourra chambouler les prévisions du second tour.

En effet, les sondages réalisés sur un échantillon de 2000 électeurs au sortir du vote ce 10 avril donnent Emmanuel MACRON vainqueur par 54 % de suffrages contre 46% pour Marine LE PEN. Soit un écart de 10%. Ils ont pris en compte les appels lancés par les candidats suscités. Déjà, en 2017, les deux candidats s’étaient retrouvés au second tour. Emmanuel MACRON l’avait remporté par 66% contre 34% pour Marine LE PEN.

Le premier tour de l’élection présidentielle a produit les résultats suivants : Emmanuel MACRON : 27,6 %, Marine LE PEN : 23 %, Jean-Luc MÉLENCHON : 22,2 %, Eric ZEMMOUR : 7,2 %, Valérie PÉCRESSE : 4,8 %, Yannick JADOT : 4,8%, Jean LASSALLE : 3,1%, Fabien ROUSSEL : 2,4%, Anne Hidalgo : 1,7%, Nicolas DUPONT-AIGNAN : 1,9%, Philippe POUTOU : 0,7%, Nathalie Arthaud : 0,6%.

Mais les Français se réfèrent aux promesses de campagne pour exprimer leurs choix. Emmanuel MACRON a fait la promesse de la réforme de la retraite avec l’âge de départ fixé à 65 ans, la construction de six nouveaux réacteurs nucléaires de nouvelle génération, contrairement à Marine LE PEN qui pour sa part promet la baisse de la TVA 5,5% sur le gaz, l’électricité et les carburants ; l’organisation d’un referendum sur les mesures anti-immigration, l’expulsion des étrangers délinquants, interdiction des régularisations des sans-papiers, fin du regroupement familial. « Je ferai en sorte que le Sénégal, pays responsable et respecté, devienne membre du Conseil de sécurité de l’ONU », promet-elle.

« Le grand danger aujourd’hui, c’est la soumission à l’Union européenne. En réalité vous êtes allé voir madame Meckel et vous lui avez demandé sa bénédiction car vous n’envisagez de ne rien faire sans avoir l’accord de madame Meckel (…) de toutes façon la France sera dirigée par une femme. Ce sera ou moi ou madame Meckel. Elle est là la vérité(…) la France sera respectée si elle est la France. Si elle redevient véritablement la France. Parce que le monde attend la France. Et la France a perdu cette voix particulière parce qu’elle s’est soumise précisément à l’Allemagne, elle s’est soumise à la politique américaine. Elle doit retrouver son indépendance. Ce que je dois vous rappeler c’est que le Général De Gaule avait imposé à de multiples reprises l’indépendance de la voix de la France dans le monde. Et pour obtenir son indépendance il faut qu’elle ne se soumette pas à la vision impérialiste des uns et des autres. Le contraire de l’impérialisme c’est le respect de toutes les nations. Il faut que la France soit l’état respectueux de toutes les nations, ça veut dire respectueux des identités, ça veut dire respectueux de leur culture, ça veut dire respectueux e l’harmonisation de leur système de santé » : Marine LE PEN. « Débat de l’entre-deux-tours : Marine Le Pen / Emmanuel Macron ».

48 803 175 de français ont pris part au premier tour, soit un taux de participation de 74,83 %. Le taux d’abstention quant à lui se situe entre 25% et 26,5%. Soit légèrement supérieur à celui de 2017 qui était de 22,23%.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Europe, avec pour mot(s)-clé(s) France, Présidentielle Française 2022, Emmanuel Macron, 2e tour, Eric Zemmour, Marine Le Pen. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.