Dschang – Quartier Vallée : plongée dans la vallée de la honte.

Publié le 22 Avr 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Quartier Vallée- Dschang, entrée Cours Suprême. Regardez ça ! Des souris et des asticots en pleine ville, dans l’un des quartiers les plus huppés de Dschang. Ici nous sommes au Quartier Vallée, construit sur une des plantations héritées de l’ingénieur agronome français Marcel LAGARDE.

Le Quartier Vallée fait partie des secteurs qui, de par leur création récente – il a été créé en 1987 par MBU Peter FAISON alors préfet du département de la Menoua – et la qualité de ses habitants, devrait être une vitrine de la ville de Dschang.

Malheureusement, sa porte d’entrée ne donne pas l’envie d’y entrer. Les résidents ont transformé ce carrefour en dépotoir sauvage des déchets ménagers.

Même si l’Agence municipale de gestion des déchets (AMGED) ou le Service d’hygiène de la Mairie venaient à être défaillants, des citoyens ne devraient tarder pour se mobiliser en vue de maintenir une image digne de leur quartier.

Pourtant ici rien n’est fait. Pire encore, au lieu de surcharger le casier construit en 2008 par le maire MOMO Bernard, ces mêmes habitants brillent par une volonté manifeste de s’autoflageler. Ils n’ont aucun souci pour leur santé. L’insalubrité ne les indispose pas. Le risque de la maladie non plus.

Dimanche dernier, au cours de notre traditionnelle randonnée dominicale, nous sommes tombés sur cette poubelle qui distille son parfum fétide sur tout le quartier. Ces déchets qui jonchent la route ne peuvent pas avoir été importés. Ils sortent des ménages y sont balancés par les habitants du quartier.

Non seulement ils les balancent sur la chaussée, comme si rien n’avait été prévu pour les recueillir, mais ils veulent en faire un chemin de fer jusqu’à l’église presbytérienne à près d’un kilomètre de là. Ils encombrent toute la route de déchets.

Pendant que nous prenions des images de cette avenue lugubre, deux dames de retour du sport se sont exclamées : « quelle honte : ça pu le cadavre et personne ne réagit pas. Les quartiers des grands sont comme ça. Chacun est dans sa barrière et ce qui se passe dehors ne le concerne pas.»

En septembre 2021, le CEPDEL qui s’occupait de la précollecte participative des déchets dans ce quartier a jeté l’éponge. Depuis lors, le quartier est abandonné à lui-même. Ailleurs les habitants se seraient organisés soit faire respecter l’usage du dépotoir construit soit pour rappeler la mairie au travail.

« Le CEPDEL s’est désengagé de précollecte depuis octobre 2021. Nous avons des requêtes non gérées. Nous n’en pouvions plus », a expliqué le président Baudelin DONGMO à Sinotables.

Même si le quartier Vallée est récent, les urbanistes l’ont sevré d’espaces de loisirs. Avec le temps, ses rares espaces initialement identifiés et marqués ont été attribués à des particuliers et des maisons y ont été construites.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Environnement, avec pour mot(s)-clé(s) Dschang, Quartier Vallée Poubelle, déchets, Commune de Dschang, Dépotoir sauvage. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.