Menoua : la Fondation Sainte Hélène « partage le sourire » avec les orphelinats et les hôpitaux.

Publié le 13 Juil 2022 par SINOTABLES

Spread the love

« Nous remercions la Fondation Sainte Hélène pour son action en direction des hôpitaux et des orphelinats du département de la Menoua, mais aussi pour les actions entreprises pour les couches de la population vulnérable. » EVAGA Adelphe Wenceslas, Premier Adjoint préfectoral de la Menoua, a présidé à l’esplanade de l’Hôpital de district de Dschang la cérémonie de dons de matériel médical par la Fondation Sainte Hélène.

De l’hôpital de district de Dschang à l’hôpital des plaies de Baleveng, en passant par le centre médical de l’Université de Dschang, CIBAEEVA, le Centre des Aveugles Notre Dame, le Centre médicalisé de Fongo-Tongo, la Fondation Sainte Hélène a partagé le sourire tant avec le personnel médical comme avec les personnes vulnérables.

Ici comme là, du matériel a été offert pour soutenir le travail du personnel soignant en vue des soins efficaces aux patients et de soulager les souffrances des personnes bénéficiaires. Il s’agit des pèse-bébés, des kits mère et enfants, de seringues, des vitamines pour bébés, des blouses, des gants, etc.

« Quand nous regardons les dons, lorsque nous découvrons le matériel qui est devant nous, la Fondation a eu un souci pour le bien-être des malades », s’est réjoui Madame la Surveillante Générale de l’Hôpital de District de Dschang qui accueillait les hôtes du jour au nom du directeur de l’hôpital empêché.

Remerciant le donateur, les différents bénéficiaires ont souligné l’importance de ces dons qui « vont améliorer encore plus le travail de tout le personnel », Tout en appréciant l’idée des donateurs de partager avec d’autres personnes les derniers instants de la vie de leur génitrice.

A l’hôpital de district de Dschang, la cérémonie présidée par EVAGA Adelphe Wenceslas, le premier Adjoint préfectoral de la Menoua, a connu la présence de Max MBELLA EDJENGUELE, le Sous-préfet de l’arrondissement de Dschang.

Selon Serge NOUSSI, la Fondation Sainte Hélène, fondée en vue de pérenniser la mémoire de Maman NGOUNE Hélène dont la vie se résumait à distiller le sourire autour d’elle, est une organisation multiculturelle, multiethnique, apolitique, laïque et à but non lucratif. Elle entend aider les personnes vulnérables à se prendre en charge et à jouer un rôle prépondérant dans le développement de leurs familles.

Aussi ses missions s’étendent de la santé à nutrition, en passant par l’éducation et la protection de l’environnement. Cette cérémonie de distribution de dons s’inscrit dons dans le cadre de son plan d’action semestriel visant à apporter du sourire aux personnes vulnérables. Elle bénéficie des partenariats canadiens.

Au nom du gouvernement de la République et citant la loi N° 053/90 du 19 décembre 1990 sur la liberté d’association au Cameroun, EVAGA Adelphe Wenceslas a salué cette initiative de la Fondation Sainte Hélène qui vise à l’accompagner dans sa politique de développement économique, sociale et culturel.

Idriss FOLEFACK et Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Société, avec pour mot(s)-clé(s) : Menoua, Fondation Sainte Hélène, Personnes vulnérables, Dons, Hôpitaux, Orphelinats. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien