A la découverte de Bagofit Sun City, un village écotouristique atypique, près d’Abong-Mbang.

Publié le 25 Juil 2022 par SINOTABLES

Spread the love

« L’Est dont vous entendez parler n’est plus l’Est des années 70. L’Est est entrain d’évoluer. Vous avez dû voir Bertoua, une ville en pleine expansion avec ses différents chantiers » : le Promoteur de Bagofit Sun City.

A 2h30 de Yaoundé, entre Ayos et Atok, sur la Nationale N°10 qui mène à Bertoua, s’étend un imposant complexe écotouristique baptisé Bagofit Sun City. Plusieurs oiseaux exotiques dont le paon sont toujours présents à votre arrivée pour vous souhaiter la bienvenue dans ce fort de rêves.

Bagofit Sun City dont le caractère atypique se fonde aussi bien sur le charme, le confort et le calme, est en réalité un paradis pour qui (individu, couple, famille, personnel d’une entreprise, club de sport, athlète) souhaite s’évader dans un environnement où l’authenticité flirte avec le rustique, où la tranquillité favorise la performance.

Bâtit sur plusieurs dizaines d’hectares, Bagofit Sun City offre une variété d’infrastructures pour diverses formes d’activités : une capacité de plus de 70 lits pour l’hébergement, une salle de conférence modulable pouvant accueillir jusqu’à 150 personnes, une piscine semi-olympique, des aires de jeux aménagés (basket ball, football, tennis, volley ball, Hand ball), une salle de musculature et un espace beauté.

Par ailleurs, Bagofit Sun City offre aux amoureux du tourisme vert des opportunités d’aller au contact de sa ferme agropastorale composée de bananeraie, palmeraie, cacaoyer et verger fruitier, d’un cheptel bovin, entre autres. Le parcours peut être pédestre, équestre ou motorisé selon le visiteur.

Derrière ce gigantesque village de vacances se cache un fils du terroir, un ancien journaliste devenu ministre. Joseph LE ou Joseph Anderson LE, est actuellement ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative. Mu, sans doute, par l’esprit du patrimoine, il a su s’inspirer d’une modeste résidence (1935) pour bâtir toute un village où se bousculent modernité et tradition.

Joseph LE est doué d’un esprit d’entrepreneur hors paix. Pour preuve la position de Bagofit Sun City. Des gens partent de Bertoua ou de Yaoundé pour venir y célébrer leur mariage. De même, cette position permet à l’hôte d’accéder à une gamme de produits touristiques dans un rayon de 100 km. Ainsi, séjournez à BSC et aller à la découverte pygmées des campements voisins, aller à la découverte du barrage de Lom-Pangar à Bélabo, aller à la découverte de la Reserve du Dja par Lomié ou par Somalomo, de Bagofit Sun City allez à la découverte de Batouri et ses merveilles.

Bagofit Sun City, à la différence d’autres complexes de même nature que l’on trouve à l’Ouest du pays et ailleurs, se veut 100% écologique. Très peu de béton et de carreaux dans l’ensemble, une alimentation totalement en énergie solaire, une connexion internet assurée, 80 % du menu proposé dans son restaurant est à base, essentiellement, ses produits issus de sa ferme agropastorale. Ajouté à tout cela un dispositif de sécurité qui rassure le visiteur.

A titre de rappel, le Ministre Joseph LE, a spécialement qui effectué le déplacement depuis Yaoundé pour venir accueillir personnellement le Club Média Ouest en voyage de presse dans la région de l’Est, s’est félicité de cette initiative particulière qui permet de découvrir une région à pratiquement 700 km de la nôtre.

Le Ministre Joseph LE à ses hôtes

« Les clichés que vous allez ramener d’ici, au propre comme au figuré, ce que vos cœurs et vos cerveaux auront enregistrés, c’est des images que vous allez garder pendant longtemps. Et maintenant, je suis certain que vous allez poser un autre regard sur la région de l’Est. Nous savons qu’il y a souvent beaucoup de préjugés négatifs mais qui ne reflètent pas la réalité de l’Est aujourd’hui. Comparativement à votre région, l’Ouest, l’Est n’est peut-être pas aussi avancé mais l’Est n’est pas aussi en arrière que l’on puisse penser. Il y a des choses qui se passent. Il y a des hommes et des femmes qui vivent ici. Et je crois que vous qui êtes les témoins de l’histoire au présent, vous allez maintenant pouvoir parler de l’Est avec autorité. Vous allez amener vos frères et sœurs de l’Ouest et même les opérateurs économiques de l’Ouest à s’intéresser à l’Est. Parce que l’Est, comme je l’ai toujours dit, n’a que des potentialités. L’Est n’a que des richesses. Des potentialités, des richesses qui demandent à être explorées et exploitées. Et pour ça nous avons besoin de toutes les forces vives de la République et même au-delà. L’essentiel étant que les uns et les autres puissent s’intégrer dans les différentes communautés. Vous avez dû constater qu’il y a beaucoup de communautés de l’Ouest ici à l’Est. Dans chaque ville de l’Est il y a au moins une communauté originaire de l’Ouest. Que ce soit bamiléké, bamoun et autre. Et je crois pouvoir vous dire que chez moi ici à Abong-Mbang il y en a qui se sont installées longtemps avant ma naissance. Il y en a avec qui j’ai fait le lycée d’Abong-Mbang et qui savent mieux parler Maka que moi. Leurs parents sont arrivés au début des années 50. Ils se sont très bien intégrés. Et je peux également vous dire que nous faisons de la politique, nous travaillons avec ces communautés-là en parfaite communion, en parfaite synergie. Le vivre ensemble est une réalité à l’Est. Donc j’ose espérer qu’une fois retournés à l’Ouest, notamment dans vos divers médias, vous allez être nos ambassadeurs pour parler de l’Est. Pour dire que l’Est dont vous entendez parler n’est plus l’Est des années 70. L’Est est entrain d’évoluer. Vous avez dû voir Bertoua, une ville en pleine expansion, avec notamment ses différents chantiers. Parce que le C2D est entrain de faire un travail formidable à Bertoua. Merci d’être venus à l’Est. Je ne peux que vous souhaitez une bonne route. De Bagofit à Bafoussam, vous ne devriez pas trouver d’obstacles. En route il n’y aura pas d’encombres. Et une fois encore, merci d’être venus à l’Est. J’ose espérer justement que vos homologues d’ici vous rendront la pièce de la monnaie. Ils viendront également dans le cadre d’un retour d’ascenseur découvrir la région de l’Ouest qui est une région très riche également, avec des hommes et des femmes dynamiques. Et c’est ça justement que le Président de la République promeut : le vivre ensemble. Et justement quand les gens voyagent, il y des brassages. Brassage des populations. Il y a la connaissance de l’autre et les préjugés s’effacent d’eux-mêmes. D’ailleurs ce genre de voyages devraient être encouragés par certains de mes collègues.»

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Tourisme, avec pour mot(s)-clé(s) : Bagofit Sun City, Tourisme, Abong-Mbang, Club Média Ouest, Joseph LE, Bertoua, Région de l’Est. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien