Visite officielle du président français au Cameroun : Franck BIYA serait-il le sujet au sommet ?

Publié le 25 Juil 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Le président français, Emmanuel MACRON entame lundi 25 juillet 2022, en fin de soirée, une visite officielle de 72 heures au Cameroun.

Que vient chercher Emmanuel MACRON au Cameroun ? Pourquoi se fait-il accompagner de son ministre des Armées ? A quoi servent ces Franco-camerounais qui l’accompagnent ? Qui a autorisé l’affichage des banderoles de Franck BIYA sur l’itinéraire du convoi présidentiel ?

On n’avait jamais vu cela au Cameroun. Pourtant c’est fait. Des banderoles avec des messages centrés sur un individu autre que le président de la République et son hôte de marque affichés dans certaines avenues de Yaoundé.

Pourtant, à la veille de la fête nationale, des mesures martiales sont prises par les autorités administratives visant les partis politiques qui pourraient défiler avec des effigies autres que ceux du président de la République (effigies) ou des messages n’épousant pas le thème de la célébration (pancartes et autres).

Selon de sources concordantes, ces banderoles sont l’œuvre des partisans du fils du Chef de l’État. Ceux-là qui se sont réunis au sein d’un mouvement dénommé MOUVEMENT CITOYENS DES FRANCKISTES POUR LA PAIX ET L’UNITE DU CAMEROUN. Un mouvement dont le principal concerné n’a jamais fait entendre son opinion. Ce mouvement, on le constate à cette même occasion, commence à avoir des fissures, le témoigne une autre banderole où on lit plutôt MOUVEMENT FEBISTE.

Quelle mouche a donc piqué le protocole d’État pour qu’il laisse passer ces banderoles à la gloire de Franck BIYA dont on dit dans les réseaux sociaux qu’il a été récemment reçu par Emmanuel MACRON à l’Élysée.

Le président Paul BIYA ne va sans doute pas se contredire, lui qui avait répondu en 2015 à François HOLLANDE, le prédécesseur d’Emmanuel MACRON à l’Élysée, que le Cameroun n’est pas une monarchie. Pourtant la banderole est là qui suggère aux Camerounais que l’Alternance à la tête de l’État sera bien au menu du tête-à-tête entre les deux chefs d’État.

Dans tous les cas, la visite officielle du 25 au 27 juillet 2022 au Cameroun du président français Emmanuel MACRON fait déjà couler beaucoup d’encre et de salive. Les sujets (imaginés par les uns et les autres) à l’ordre du jour du tête-à-tête entre notre chef de l’État et son hôte dament le pion aux autres préoccupations dont la composition de la délégation du Président français.

L’hôte du Cameroun pour ce déplacement devrait prendre en compte le sentiment anti-français très en vogue sur le continent. La France et le Cameroun ont besoin de maintenir leurs relations de coopération et d’amitié, mais sous le principe du respect mutuel, de la liberté de la souveraineté de chacun.

Augustin Roger MOMOKANA
/ Photo : Twitter

Ce contenu a été publié dans Actualité, International, avec pour mot(s)-clé(s) : Cameroun, France, Visite officielle, Emmanuel Macron, Paul Biya, Franck Biya, Banderoles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien