Droits de l’Homme: La Camerounaise Sylvie Jacqueline Ndongmo est la nouvelle présidente de la Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté.

Publié le 28 Juil 2022 par SINOTABLES

Spread the love

La Women’s International League for Peace and Freedom (WILPF) a tenu son 33e Congrès international du 16 au 24 juillet en ligne, organisé par la section WILPF d’Australie. Un Congrès au cours duquel la présidence a changé de main. Ainsi notre compatriote Sylvie Jacqueline NDONGMO a été portée au perchoir de cette importante Ong. Elle sera assistée de deux vice-présidentes : Jamila Afghani of WILPF Afghanistan, de Melissa Torres of WILPF États-Unis et de Janette McLeod of WILPF Australia comme Trésorière Internationale.

Au cours de son 33e Congrès international du 16 au 24 juillet 2022 sous le thème: « Établir les liens : environnement, justice sociale et démilitarisation pour la paix féministe », WILPF a porté son choix sur la camerounaise Sylvie Jacqueline NDONGMO pour succéder à la Nigériane Joy Ada ONYESOH. Elle va présider aux destinées de cette organisation internationale pour les trois prochaines années.

Sylvie Jacqueline NDONGMO était jusqu’en avril dernier non seulement la présidente de WILPF Cameroon, mais aussi la Représentante régionale Afrique de cette organisation (de 2018 à 2022) au Conseil international. Au terme de son mandat camerounais elle a passé la main Viviane NGUIMEYA, tandis que la Congolaise Annie MATUNDU MBAMBI (WILPF DRC) a pris sa place à la Représentation Afrique. Cette dernière sera secondée par la zimbabwéenne Edwick MADZIMURE (WILPF Zimbabwe). Le mandat de Sylvie Jacqueline NDONGMO a été marqué par l’organisation sur l’étendue du territoire national de nombreux ateliers dont l’objectif est de lutter contre les discours haineux dans la perspective de la promotion des valeurs de paix, des valeurs de vivre-ensemble.

Par ailleurs, sous son autorité, WILPF Cameroon a œuvré au côté du gouvernement camerounais pour la traduction dans les faits de la Résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies par la mise en œuvre du plan d’action national. Ses combats se sont étendus à l’amélioration du cadre légal national et international en matière de lutte contre la prolifération des armes, l’analyse de la dimension genre dans les conflits au Cameroun.

Sylvie Jacqueline NDONGMO est née le 7 août 1967 à Bafou dans le département de la Menoua. Enseignante de formation, elle est militante active des droits de l’homme. Elle est dans l’ordre chronologique la 26e présidente de la WILPF.

La Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté « est une ONG internationale pacifiste et féministe créée en 1915 pour promouvoir le désarmement et la durabilité, autant que lutter contre l’exploitation, les discriminations et l’inégalité sociale. » Son siège est à Genève en Suisse. Elle dispose de sections nationales dans plusieurs pays à travers les quatre continents.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, International, avec pour mot(s)-clé(s) : Sylvie Ndongmo, Wilpf, Paix, Liberté, Australie. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien