Société : Crtv Ouest tire la sonnette d’alarme sur les suicides liés à l’échec aux examens officiels.

Publié le 28 Juil 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Il ne s’agit pas d’un inventaire des cas de suicide enregistrés depuis la proclamation des résultats du BEPC 2022, mais de tirer la sonnette d’alarme afin d’éviter que la liste ne se rallonge avec la publication annoncée des résultats du Bac et du Probatoire.

Des adolescents qui n’ont pas pu se retenir après l’échec au BEPC, des enfants qui n’ont aucune notion de la résilience. Les cas de suicide (par pendaison, prise de médicaments, ingurgitation du poison, etc.) après les résultats ne sont plus un phénomène à négliger. Il faut faire quelque chose pour stopper la saignée.

Selon les auditeurs du magazine de réveil matinal « Le Chant du Coq » sur la Crtv Ouest, la violence qui caractérise notre société contemporaine, les menaces proférées par certains parents et le regard des camarades sont des causes qui poussent les enfants à choisir le suicide pour échapper à la vie après l’échec.

Cet état de chose met sur la sellette les rapports parents-enfants, la pertinence de l’éducation à la morale enseignée à nos enfants, la consommation sans mesure de certains programmes télévisuels, l’omniprésence et l’omnipotence du téléphone mobile de dernière génération.

Face à ce phénomène, les parents doivent changer leur façon d’aborder l’avenir avec leurs enfants. Bien sûr réussir à l’école est à encourager, mais il ne faudrait pas se voiler le visage pour dire que l’on peut bien réussir sa vie en passant par une formation professionnelle, en devenant agriculteur.

Chaque enfant doit prendre conscience que rien ne vaut la vie. Et que se donner la mort à cause d’un échec est plutôt synonyme de lâcheté. Nous devons apprendre à transcender le sentiment de la honte, la peur, et enfin l’échec. Parce que le succès comme l’échec, la réussite comme le bonheur sont individuels.

Mais l’éducation de nos enfants, à la maison comme à l’école, doit intégrer la morale, la consommation raisonnable des médias, et surtout la confiance en soi. Des valeurs qui leur permettent d’adopter des comportements responsables.

Augustin Roger MOMOKANA / Photo: lepetitjournal.com

Ce contenu a été publié dans Actualité, Société, avec pour mot(s)-clé(s) : Cameroun, Suicide, Échec, Examens officiels, Crtv Ouest, Éducation. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien