Région de l’Est : un moule qui a forgé de grands serviteurs de l’État.

Publié le 01 Août 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Lors du voyage de presse organisé du 1er au 4 juin 2022 par Club Média Ouest dans la région de l’Est, Sinotables s’est intéressé aux tableaux synoptiques des chefs de circonscriptions administratives et à celui des responsables de Crtv station régionale de l’Est. De nombreux administrateurs civils alors préfets ont fini leur carrière soit gouverneur, soit ministre, soit ambassadeur. de même quelques journalistes ont fini par se faire distinguer à la Tour de Mballa2 ou à celle du Poste Nationale de la Crtv Radio.

CRTV Est –ex Station Provinciale Radio Bertoua

L’immeuble conçu par des architectes camerounais (Nsangue Akwa & Douala Bell) a et exécuté par Sodeteq, Thomson CSF et Schlumberger et inauguré le 13 décembre 1978 par le président Ahmadou Ahidjo.
De cette station régionale sont partis quelques grands noms qui ont fait les beaux jours du Poste National de la CRTV et de la Télévision nationale : Albert MBIDA (1981-1983), Lucien MAMBA (1987-1988), ADAMU MUSA (1989-1992), Peter FUL (2005-2008), un certain Joe NKELE MEWANU (2010-2015) et sans oublier les correspondances aux différents journaux radios de MOINDJEL Michel (1996-2000). Chacun y séjournait en tant que chef de station.

Préfecture de Batouri (département de la Kadeï)

De nombreux ministres, ambassadeurs et gouverneur de régions étaient passés par là : SABAL LECO Félix, préfet pendant six mois du 16 mai 1960 au 15 octobre 1960 deviendra le Gouverneur du Littoral, puis le président du Conseil économique et social ; DONTSOP Paul, préfet du 16 juin 1968 au 5 juillet 1972, deviendra ministre des Affaires étrangères et par la suite ambassadeur ; NAM VOU Benoit qui est préfet du 4 août 1982 au 12 juillet 1983 deviendra gouverneur de la région du Centre. EKONO NNA Albert, préfet du 5 juillet 1972 au 16 septembre 1975, deviendra d’abord gouverneur de la région du Littoral, avant d’être désigné plus tard par le Président de la République en 2020 pour siéger au Conseil supérieur de la Magistrature. MENGUE MEKA, préfet du 23 avril 1992 au 31 janvier 1993, deviendra plus tard Secrétaire général de plusieurs départements ministériels dont celui des Travaux publics.
Par contre, un préfet est parti de Batouri pour servir les mêmes fonctions à la tête du département de la Menoua. Il s’agit ETOGO Paul Vincent. A l’inverse, aucun administrateur civil n’est encore parti de Dschang pour être préfet de cette circonscription administrative.

Préfecture d’Abong-Mbang (département du Haut-Nyong)

Des ministres et des gouverneurs aussi sont passés par cette circonscription administrative : KOUNGOU EDIMA Ferdinand préfet du Haut-Nyong du 19 décembre 1969 au 29 avril 1972 deviendra d’abord gouverneur du Littoral puis Ministre de l’Administration territoriale ; MINELI ELOMO Bernard, préfet du 29 avril 1972 au 25 juin 1974 deviendra plus tard le Gouverneur de la région du Sud; ENAME ENAME Samson, préfet du 22 septembre 1983 au 10 novembre 1989 deviendra lui aussi Ministre de l’Administration territoriale.
Par contre, Hamadou VINDJEDOU préfet du Haut-Nyong a été muté dans le département de la Menoua, tout comme le sera MBOKE Godlive NTUA. Jean François VILLON, un ancien sous-préfet de Dschang qui d’ailleurs s’est beaucoup impliqué dans la création de l’Alliance Franco-Camerounaise de Dschang, deviendra le préfet du Haut-Nyong. Joseph Bertrand MACHE NJOUONWET qui a lui aussi été préfet du département de la Menoua est l’actuel préfet du Haut-Nyong.

Commune de Dimako

Ce qui marque le visiteur à Dimako c’est l’état de délabrement avancé de l’hôtel de ville qui n’est pas aussi âgé comme on pourrait le penser. Il a été inauguré le 6 janvier 2013 par René Emmanuel SADI alors ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Le maire MONGUI SOSSOMBA Janvier ne s’en est vraiment pas préoccupé. Ainsi, quelques années seulement après 2013, Dimako est entrain de « se taper » un nouvel Hôtel de Ville financé par le même FEICOM. Espérons que l’actuel occupant, Yves TOKAMBOU NTEME prenne des mesures draconiennes pour préserver ce nouveau joyau.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Tourisme, avec pour mot(s)-clé(s) : Région de l’Est, Batouri, Abong-Mbang, Crtv, Club Média Ouest, Dimako, Hôtel de ville. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien