Université de Yaoundé 2 : un escroc opère sous l’effigie du professeur Joseph Keutcheu !

Publié le 05 Août 2022 par SINOTABLES

Spread the love

« Étudiants en_Droit, suite à la publication des différentes notes d’examens de rattrapage_ (second semestre), il vous ai possible pour ceux n’ayant pas tout validé, de fermer vos matières non validées ceci sur le procès verbal de synthèse annuel. URGENCE SIGNALEE ». Tel est l’appel lancé par un soi-disant enseignant à l’Université de Yaoundé 2 à « étudiants ».

Le professeur Joseph KEUTCHEU, enseignant de Droit rattaché à l’Université de Dschang, n’a pas fini de célébrer son passage du grade de Maître de Conférences à celui de Professeur Titulaire (CAMES) qu’il est obligé de faire une sortie musclée parce qu’un individu infréquentable a usé de sa photo à des fin d’escroquerie.

En effet, un « esprit malintentionné » a incrusté la photo de l’éminent enseignant de Droit sur un faux profil (Pr Alain Christian M.) pour appâter et extorquer de l’argent aux étudiants de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques (FSJP) de l’Université de Soa qui n’ont pas validé tous leurs crédits.

Dans les échanges que l’escroc a eus, via WhatsApp, avec des étudiants, il propose à ces derniers de leur faire valider les crédits, moyennant des sommes d’argent. A l’un il a demandé entre 90 000 et 100 000 FCFA, étant donné qu’il ne s’agit pas seulement d’attribuer une note qui permettent de valider, mais une note (14,20/20) qui permette de présenter des concours, de postuler aux bourses et même de pouvoir sortir du pays; tandis qu’à l’autre le marché est conclu entre 20 000 et 25000 FCFA.

« Je suis heureux monsieur, je m’appelle désormais licencié en droit privé grâce à vous », écrit une victime après la transaction avec cet escroc.

Informé de cette situation, le professeur Joseph KEUTCHEU a aussitôt demandé à ses étudiants de ne pas faire confiance à une telle manœuvre, de même qu’il les a invités à saisir les « autorités locales compétentes » afin que soit mis un terme à cette sale manœuvre.

Quant à lui, le doyen de la FSJP a sorti un communiqué à l’attention de tous les étudiants de son établissement. Il les invite à plus de vigilance et « à ne céder à aucune promesse fallacieuse venant de qui que ce soit et tendant à leur miroiter des facilitations à obtenir des points supplémentaires, à valider des unités d’enseignement ou à être inscrits sur la liste des admis », écrit le professeur Alain Franklin ONDOUA.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Éducation, avec pour mot(s)-clé(s) : Cameroun, Université de Yaoundé 2, Pr Joseph Keutcheu, Escroquerie, Notes, Droit. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien