Infrastructures : les autorités ont rencontré les propriétaires des sites du futur stade municipal et de la gare-routière de Dschang.

Publié le 26 Oct 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Les projets stade municipal et gare routière participent de la volonté de l’exécutif municipal de normaliser et de moderniser la ville, pour répondre à la pressante nécessité d’étendre la ville.

Le préfet du département de la Menoua, le Sous-préfet de l’arrondissement de Dschang, le maire de la Commune de Dschang ont rencontré mardi 25 octobre les riverains des sites dédiés à la réalisation du futur stade municipal et de la gare-routière de Dschang.

Ces infrastructures, « projets structurants » du mandat de Jacquis KEMLEU TCHABGOU à la tête de la mairie de Dschang depuis février 2020, sont très attendus. Non seulement elles « crées des activités et de la richesse ».

Conduite par le préfet du département de la Menoua, avec dans cette suite le maire de Dschang et le sous-préfet de Dschang ont rencontré les populations riveraines des sites devant abriter le projet du stade municipal et celui de la gare routière de Dschang.

Cette descente sur le terrain qui a démarré par Tsinkop, site du stade a permis aux autorités municipales, et aux populations d’échanger sur, notamment les attentes des populations et d’apaiser les inquiétudes des uns et des autres.

En ce qui concerne les attentes, il s’agit de faire en sorte que chaque personne dont le terrain fait partie du site concerné obtienne une compensation. Le chef supérieur Foréké-Dschang, Sa Majesté DJOUMESSI III WAMBA Mathias, n’y ai pas allé du dos de la cuillère.

« Dans la ville de Dschang il n’existe pas de taxis de ville. Parce qu’on ne peut pas courir dans un mouchoir. Si la gare routière est construite ici, les gens vont créer les taxis de ville parce que les cars vont déposer les passagers ici. Il faudrait qu’il y ait des organes de relais : les taxis de ville », a-t-il expliqué aux propriétaires non encore convertis.

Mais ces sites doivent dédommager les propriétaires. Et Sa Majesté DJOUMESSI III WAMBA Mathias se félicite de ce que la mairie de Dschang a bonne conscience de cela. « Nous nous réjouissons du fait que les choses vont se passer selon les règles de l’art. Cette fois-ci il n’est plus question que les terrains soient arracher sans compensation financière.»

« Aujourd’hui, il y aura les commissions qui vont passer pour recensement, et suivra ce que l’on va appeler dédommagement. C’est effectivement cette phase-là que nous attendons, pour que chacun puisse se retrouver dans son assiette », a conclu le monarque, rassurant sa population.

Pour sa part, le préfet ITOE Peter MBONGO ne dit pas le contraire, mais il a dit que le terrain de Foréké-Dschang fait partie du domaine national. Qu’est-ce que cela voudrait dire pour quelqu’un qui va perdre son champ dans cette opération de salut public ?

Augustin Roger MOMOKANA Avec Corine KEMASSONG

Ce contenu a été publié dans Actualité, Menoua, avec pour mot(s)-clé(s) : Dschang, Stade municipal, Gare- routière, Infrastructures, Foto, Foréké-Dschang, Commune de Dschang. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien