Remember : Grande mobilisation à l’occasion de la journée d’hommage à maman Mbakop Marie Louise.

Publié le 27 Oct 2022 par SINOTABLES

Spread the love

C’est un public de grand jour venu du Cameroun et d’Europe qui s’est retrouvé samedi 22 octobre au domicile de TSOBGNI Pierre, à Johny Baleng, à l’occasion de la journée d’hommage dédiée à maman MBAKOP Marie Louise épouse TSAMO.

Maman MBAKOP Marie Louise épouse TSAMO, la mère du docteur Donald, est décédé il y a quatre ans, à l’âge de 45 ans, pour être née en 1973. Cette journée d’évocations et de prières a permis à sa famille et aux amis d’élever leurs voix pour son repos éternel.

Le décor impeccable, près d’un demi-millier de chaises, une vingtaine de couronnes de fleurs, un mur géant pour les photos souvenirs, une plaque tombale, un orchestre musical et deux groupes de danse.

Tout a été concocté pour que l’hommage soit une réussite totale, à l’image de cette jeune épouse et mère arrachée à la vie alors qu’elle n’avait pas encore vécue.

Dans son prêche l’abbé François TSOPMBENG, curé de la paroisse Saint Michel Archange de Penka-Michel que soutenait la chorale Mgr Albert NDONGMO, a exhorté les uns et les autres à prier bien sûr pour la défunte, mais aussi et surtout pour eux-mêmes car, ce n’est pas à notre mort que les prières des vivants feront quelque chose pour nous.

Toutefois, le prélat s’est aligné sur la pensée de Mgr Albert NDONGMO. En effet les vivants ne doivent pas ignorer qu’ « on achète le monde avant de vivre ». Ceci pour stigmatiser la jalousie et la haine qui sont des maux d’une cruauté indescriptibles.

Dans sa démarche, le père François TSOPMBENG vaudrait que nous ne nous détournions pas de nos dieux (le dieu Fô Men Lepè, Fô Mbèmbia, Meboukem, Fô Sa’a, etc.). Nous devons leur donner à manger parce qu’ils font partie de nous. Mais sans pour autant oublier que notre salut passe par l’intercession de Jésus Christ le fils du Père.

La journée d’hommage s’est achevée autour d’un grand offert par la famille dans les jardins de leur résidence. Et après que le prêtre ait béni le caveau familial ouvert au public pour cette occasion spéciale.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Menoua, avec pour mot(s)-clé(s) : Hommage, Mbakop Marie Louise, Johny Baleng, Nkong-Ni. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien