Dschang : fête au Commissariat Central à l’occasion du départ à la retraite de l’officier de police principal Tchida Daniel.

Publié le 02 Nov 2022 par SINOTABLES

Spread the love

40 ans au service de la sécurité des personnes et de leurs biens, c’est le temps qu’au passé l’Officier de police principal (OPP) TCHIDA Daniel qui a pris sa retraite ce mardi 1er novembre 2022.

La cour du Commissariat Central de Dschang s’est transformée, le temps de cette cérémonie d’adieu aux armes en l’honneur de l’OPP TCHIDA Daniel admis à faire valoir ses droits à la retraite, en une véritable place de fête.

Présidée par le préfet du département de la Menoua, ITOE Peter MBONGO, la cérémonie a connu la présence des autorités militaires (COCOM, COBIM) et civile (Président des tribunaux de Dschang et Procureur de la République près lesdits tribunaux, et des quelques commissaires de police retraités dont le divisionnaire TEJONA Bruno.

« Tout fonctionnaire de police qui prend sa retraite doit s’estimer heureux pour les services rendus à l’État. Qu’il sache qu’il a mérité la retraite parce que généralement il est exposé aux intempéries et aux malfrats, entre autres».

Trois temps forts ont marqué cette cérémonie réglée comme sur du papier à musique : la revue de la troupe par le préfet de la Menoua, les allocutions et la remise des cadeaux à l’OPP TCHIDA Daniel.

Dans son allocution de bienvenue, le commissaire central de Dschang, le Divisionnaire ABDOULAYE Oumar a brossé le parcours de ce collaborateur entré dans la police en 1982 et qui aura servi, entre autres, à Dschang et à Bougong dans les Bamboutos. De lui l’on retient que l’OPP TCHIDA Daniel est arrivé à Dschang en 2008, est parti, puis revenu en 2015. Il était jusqu’à ce moment où il quitte la police le chef du Groupement des affaires sociales et judiciaires, c’est-à-dire le plus proche collaborateur des autorités judiciaires.

« On ne vous demande pas d’opérer des miracles, on désire seulement que vous laissiez quelque chose après vous (…) Celui qui a planté un arbre avant de mourir n’a pas vécu inutilement », dit le commissaire divisionnaire TEJONA Bruno citant un auteur.

Aussi le commissaire divisionnaire TEJONA Bruno a salué l’OPP TCHIDA Daniel pour les services rendus à l’État, l’enjoignant de respecter les dispositions des statuts de la police, notamment la discrétion et la réserve. Aussi il ne devra pas s’engager dans la politique avant un délai de cinq ans. Par contre, aller à la retraite ne signifie pas qu’il a rompu avec la police car, il pourra être sollicité par le DGSN pour des missions précises, notamment dans le contingent du maintien de la paix pour le compte des Nations Unies, ou l’encadrement des jeunes fonctionnaires de police. Pour cela il doit éviter de plonger dans une vie de débordements en tous genres.

« Je vous souhaite beaucoup de courage et de succès pour ce nouveau départ. Tout début étant difficile, mais possible. Nous ne doutons point qu’avec l’expérience de vie que vous avez accumulée lors de votre riche et longue carrière tout ira bien. D’autres n’ont pas pu aller jusqu’au bout de leur carrière, mais par contre l’OPP TCHIDA Daniel l’a fait. »

La retraite, explique le préfet ITOE Peter MBONGO, n’est pas une sanction, mais la récompense positive pour tous les services rendus à l’État. Selon lui, tout fonctionnaire de l’État qui prend sa retraite doit s’estimer heureux de pouvoir jouir d’un repos mérité après des services rendus à l’État.

S’agissant de la Police Camerounaise, tout fonctionnaire admis à faire valoir ses droits à la retraite bénéficie d’une cérémonie protocolaire d’adieu aux armes organisée pour la circonstance. Cela est la conséquence d’un décret présidentiel. Et dans le cas spécifique de celle à laquelle notre journal a pris part, il s’est avéré que la notification servir à l’OPP TCHIDA Daniel et signée par le Délégué général à la sureté nationale entre en vigueur à partir du 1er novembre. Donc, ni une journée de moins ni une journée de plus.

Après la remise des cadeaux dont une tenue traditionnelle d’apparat, les invités du commissaire central de Dschang ainsi que les membres de la famille de l’OPP TCHIDA Daniel ont été conviés à un repas au centre de la femme et de la famille.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Menoua, avec pour mot(s)-clé(s) : Commissariat Central, Dschang, Cérémonie, Adieu aux armes, Tchida Daniel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien