Projet de Loi de finance 2023 : le peuple camerounais n’a pas de représentants dignes au parlement ?

Publié le 21 Nov 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Alors que le monde entier a les yeux et les oreilles sur le Qatar où se joue la phase finale de la coupe du Monde le gouvernement camerounais veut faire doubler le prix du timbre de 50%.

Les députés et les sénateurs camerounais n’ont jamais eu honte. Cette fois-ci ils sont entrain d’accepter que le timbre fiscal, un produits des plus consommés au Cameroun, passe de 1000 FCFA à 1500FCFA.

Le peuple camerounais devra réajuster sa ceinture face aux « innovations » contenues dans le projet de loi de finances 2023 en ce moment sur la table des députés. Le gouvernement s’en fout lui qui refuse toujours de réduire son train de vie somptueux et ridicule dans un contexte de crise économique dévorante.

Selon le projet de loi de finance en cours de discussion au parlement, la vie chère va davantage se corser en 2023. En fait le gouvernement a décidé de doubler le prix du timbre de 50%. De même que les passeports chèrement payés seront délivrés en deux heures.

Ainsi le timbre fiscal va passer de 1000 F à 1500 FCFA. Une décision sans mesure de compensation. Puisque les salaires n’ont pas été revus à la hausse.

Ce qui choque davantage dans cette affaire c’est la propension du gouvernement à presser ses citoyens qui demande que le train de vie de l’État soit revu à l’essentiel, et que de mesures fortes soient prises pour garantir la survie au petit peuple.

D’ailleurs l’on pourrait se poser la question de savoir si ceux qui dirigent le Cameroun connaissent même la situation véritable dans laquelle vivent les citoyens. On dirait qu’ils en ont amassé au point de n’avoir plus conscience de la vie chère.

La Coupe du Monde Qatar2022 mobilise les attentions. Au Cameroun toutes les oreilles sont tendues vers cet émirat où les Lions indomptables descendent sur la pelouse jeudi contre la Suisse.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Politique, avec pour mot(s)-clé(s) : Timbre, Cameroun, Loi de finance 2023, Qatar2022. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.