Communautés : samedi dernier aux funérailles des défunts rois Baleveng.

Publié le 28 Nov 2022 par SINOTABLES

Spread the love

La célébration des défunts rois Baleveng s’est poursuivie samedi dernier à la place royale (marché Baleveng) où plusieurs milliers de personnes se sont donnés rendez-vous.

Des princes et princesses organisaient des funérailles en hommage à leurs défunts parents (rois et la reines) pour les uns, ou en hommage aux princesses et princes défunts pour d’autres.

La cour est ouverte à midi avec l’arrivée et l’installation de sa Majesté Gaston GUEMEGNI dans la tribune où l’avaient précédé des chefs de villages, les notables, les élites et des invités spéciaux de Sa Majesté.

En guise d’ouverture, la parade d’accueil du roi. Ainsi les princes et princesses et les amis se mettent en branle au rythme du grand orchestre traditionnel installé à l’autre extrémité de la place. Les notables et les chefs de villages vont se joindre à eux, et lorsque l’ambiance aura atteint son rythme majeur, Sa Majesté GUEMEGNI Gaston se lève et vient prendre la tête : c’est le Ngouh fô.

Après cette parade qui laisse éclater la joie du peuple, l’attachement aux valeurs identitaires, la loyauté à son guide, le chef et ses lieutenants reprennent leurs places dans les tribunes, et les différents organisateurs, à tour de rôle, défilent en rangs en formant un cercle : c’est la descente des funérailles.

Ces descentes terminées, place à la danse traditionnelle Azeng. Des centaines de danseurs, tenue traditionnelle consacrée bien enfilée, s’exhibent au rythme des joueurs de tam-tams et de tambours. La foule exulte, s’approche et les ovationne qui en esquissant des pas de danse, qui en sortant un mouchoir pour essuyer le visage d’un danseur, qui gratifiant le danseur d’un billet d’argent.

Fait remarquable, pour son soutien à son gendre Sob MOMO Victor, Tchuéza a sorti sa mascotte. Echiomedong autrement appelé Beflaphang se met au rythme, encadré Mo’oh MOKA, Kemzanguim, Ndi Kuété SILONG et les autres. Cette danse, patrimoine séculaire de cette grande famille est à la fois une curiosité et démonstration de l’attachement d’une communauté aux us et coutumes initiatiques des pères fondateurs.

D’ailleurs, cette sortie réussi à conquérir l’assentiment de Sa Majesté GUEMEGNI Gaston. Au point où le roi des Baleveng s’est majestueusement levé, a quitté sa tribune pour personnellement venir gratifier cette « mascotte » de sa bénédiction.

Après ce weekend, les funérailles se poursuivront le weekend prochain. Mais l’apothéose est annoncée samedi 10 décembre. Ce jour-là, Sa Majesté le chef supérieur du groupement Baleveng sera la tête d’affiche.

En effet, Sa Majesté GUEMEGNI Gaston sera entrain de célébrer la mémoire de son père et prédécesseur au trône, Fo’o Tso’Ghan TITIO André et sa mère Ma’a NOUMEDEM Regina. Une vingtaine de chefs supérieurs, des personnalités de tous genres sont annoncées, de même qu’une variété d’expressions traditionnelles.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Menoua, avec pour mot(s)-clé(s) : Funérailles, Baleveng, Titio André, Sa Majesté Guemegni Gaston. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien