Région de l’Ouest : le gratin administratif et sécuritaire dresse un état des lieux depuis Dschang.

Publié le 07 Déc 2022 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

Interrompue depuis l’apparition de la pandémie du corona virus (Covid-19) au Cameroun en février 2020, la réunion semestrielle de coordination administrative de la région de l’Ouest a repris cité. La salle des Actes de l’hôtel de ville de Dschang qui a accueilli lundi 5 décembre le Gouverneurs, ses principaux collaborateurs que sont les préfets et les délégués régionaux.

Ainsi, la ville de Dschang a eu l’honneur d’accueillir le gratin administratif et sécuritaire de l’Ouest conduit par AWA FONKA Augustine, gouverneur de la région. Les préfets, les sous-préfets de la Menoua, les maires de Menoua ont également pris part à cette réunion.

Ce conclave a permis de faire le tour d’horizon de l’Ouest. Ainsi, grâce aux exposés des délégués régionaux, l’on a pu avoir un tableau général en cette fin d’année 2022. Ces exposés ont fait l’objet des échanges et de propositions pour enrichir les initiatives et les projections.

Une situation critique dans certains domaines dont celui de la santé où la formation du personnel médico-sanitaire, la prolifération des instituts privés d’enseignement supérieur et la disponibilité des médecins spécialistes dans les hôpitaux sont un véritable casse-tête pour les autorités. D’où l’interpellation du gouverneur aux Recteurs des universités d’Etat qui parrainent les IPES afin qu’ils contrôlent régulièrement leurs programmes et la qualité pédagogique.

De même, en agriculture, l’on a souligné que le Cameroun importe le maïs du Tchad pour faire tourner son industrie brassicole et d’élevage. Cela est dû au problème de disponibilité des terres agricoles d’une part, et de la qualité des semences d’autre part. Au-delà, certains ont pointé du doigt le prix des intrants agricoles. Parlant de l’élevage, le délégué régional du MINEPIA a rassuré les participants de la fin des épidémies. Ainsi les éleveurs peuvent se relancer sans souci, sachant que le centre de Kouden mettra à disposition, dès le mois de janvier, d’une race porcine très prisée pour sa grande capacité de multiplication. Il s’agit d’une espèce dont 100 spécimens ont été acquis en France et sont en cours de gestation.

S’agissant des marchés publics, de la gestion des ressources humaines de l’Etat et de l’énergie, des constats ont été faits et recommandations ciblés formulés pour faire avancer les situations. Il s’agit de travailler pour améliorer la performance dans l’exécution du budget d’investissement public, de signaler régulièrement les cas de fonctionnaires absentéistes, d’assurer un meilleur accès à l’électricité des populations. Sur ce dernier plan, les délestages et les coupures d’électricités ont beaucoup diminué ce dernier temps grâce au renforcement de la ligne 235 KW de Nkongsamba à Bafoussam.

Au plan scolaire, la région totalise 230 000 élèves pour le secondaire. Cet effective est suivi par un seul médecin. D’où la nécessité de doter la Délégation de deux infirmiers pour faciliter le suivi de ceux-ci. La doléance du délégué régional des enseignements secondaires a retenu toute l’attention du gouverneur AWA FONKA Augustine qui a promis de renforcer l’équipe.

Si plusieurs recommandations ont sanctionné les travaux de Dschang, l’autre information essentielle est la tenue du 19 au 21 décembre courant du comice agro sylvo pastoral de l’Ouest. Les maires ont été priés de prendre les dispositions nécessaires pour faciliter la participation des meilleurs producteurs de leurs communes.

Au sortir de la réunion semestrielle de coordination, le gouverneur a réuni les préfets, les responsables des forces de défense et de sécurité ce 6 décembre pour évaluer la situation sécuritaire dans la région de l’Ouest.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Société, avec pour mot(s)-clé(s) : Région de lOuest, Awa Fonka Augustine, Coordination administrative, Dschang. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien