Cameroun : la GIZ et le GADD évaluent le chemin parcouru et les obstacles à la promotion de l’agriculture biologique.

Publié le 12 Déc 2022 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

L’enjeu de l’agriculture biologique est à la fois alimentaire, sanitaire, environnemental et économique.

Le Groupement d’Appui pour le Développement Durable (GADD) est le porte-étendard de la promotion de l’agriculture biologique au Cameroun. Ses actions portent sur l’encadrement des producteurs, le suivi de la pratique agricole, la certification et la commercialisation des produits bios.

Stéfanie ZEISS, conseillère du pôle Connaissance pour l’Agriculture en Afrique (KCOA) au siège de la GIZ en Allemagne séjourne au Cameroun pour rencontrer ses partenaires en matière de la promotion de l’agriculture biologique.

« Je travaille en Allemagne où je coordonne les activités du pôle connaissance du Cameroun. Le GADD est l’un des partenaires du pôle Connaissance Afrique Centrale au Cameroun ».

Mercredi 7 décembre, à Dschang, Stéfanie ZEISS a eu une séance de travail avec l’équipe du GADD conduite par George NGOUGNI TADJIOTIO. Séance de travail qui a permis aux parties d’évaluer l’état de mise en œuvre des activités de la phase pilote et les difficultés qui en découlent.

A l’issue, des orientations ont été données par la représentante du KCOA sur la gestion de la rallonge et le rapport final de la phase pilote. Elles concernent aussi la communication ouverte pour toucher un maximum de personnes, les producteurs et les consommateurs en l’occurrence.

« Je suis très impressionnée par ce que la GADD fait non seulement dans le cadre du projet KCOA, mais aussi avec d’autres partenaires.»

Outre cette séance de travail, Stéfanie ZEISS a visité les différents services du GADD, avant de d’effectuer une descente sur le terrain, notamment à la découverte de « Etso Mbong », la boutique du bio dans la ville de Dschang.

L’enjeu de l’agriculture biologique est à la fois alimentaire, sanitaire, environnemental et économique. Pour cela il est désormais question de mobiliser davantage de producteurs et d’ouvrir plusieurs marchés d’écoulement de leurs productions.

A terme, il s’agit de réduire dans la mesure du possible l’impact de la révolution verte sur l’environnement et la santé humaine. La révolution verte ayant fait appel à beaucoup d’intrants chimiques, notamment les engrais et les pesticides subventionnés par la États en quête d’une production de masse en vue de garantir aux populations l’auto-suffisance alimentaire.

Pour la missionnaire du GIZ il est espéré que, conscients des dommages causés par la subvention des engrais chimiques, les États subventionnent les producteurs bios en vue de leur permettre pouvoir satisfaire les consommateurs de plus en plus nombreux.

« Le principe du bio c’est qu’il faut investir plus en temps et moins d’argent. Cela à travers la promotion de la production des fertilisants naturels. C’est ce que le GADD et tous nos autres partenaires font.»

Nourrir les 8 milliards d’humains qui peuplent la planète est donc un véritable défi pour l’humanité. Dans la mesure où une attention particulière doit être accordée à la qualité de l’agriculture dont l’objectif est l’augmentation du rendement de l’exploitation.

Mais l’agriculture biologique doit prendre en compte à la fois la qualité des sols, la qualité des semences et la qualité de la production. Des défis de taille pour un secteur où tout est à faire pour mobiliser, former et encadrer les producteurs.

« On espère qu’il existe suffisamment de communication entre le marché qui existe ici et les gens autour. S’ils viennent acheter ici, alors ils emmènent l’information selon laquelle il existe un marché bio qui fonctionne bien. »

Le GADD, dont le coordonnateur George NGOUGNI TADJIOTIO se félicite de cette visite attendue depuis et retardée par la Covid-19, fait partie des partenaires du KCOA au Cameroun pour soutenir la promotion et le développement de l’agriculture biologique.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Menoua, avec pour mot(s)-clé(s) : Agriculture biologique, KCOA, Stéfanie Zeiss, GADD, GIZ. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien