Commune de Dschang : le maire de Dschang optimiste pour l’avenir de l’agence de gestion des déchets.

Publié le 20 Déc 2022 par Augustin Roger MOMOKANA

Spread the love

« C’était une très belle session qui a permis de remettre les choses en ordre de bataille. Elle a démontré que l’AMGED est bien debout, contrairement à ce que certains avaient pensé. Elle a aussi permis aux membres du comité d’orientation de connaitre tout l’engouement qu’il y a autour de la commune de Dschang relativement au lancement d’une intercommunalité qui devra se faire entre Janvier et février ».

Le projet de budget de l’Agence municipale de gestion des déchets à soumettre au conseil municipal a été arrêté à 409 millions 234 mille 044 FCFA. Il a été arrêté jeudi au cours du Comité d’orientation de l’AMGED présidé par son président.

« Nous nous sommes rendus compte que nous avons eu des soucis au niveau de la collecte rapide de cette matière première qui, au-delà de 72 heures, devient de vrais déchets. On a trouvé la solution pour cette collecte rapide, notamment la redynamisation du schéma directeur.»

Jacquis KEMLEU TCABGOU, le maire de la Commune de Dschang a exprimé son optimisme jeudi dernier à l’issue du Comité d’orientation (anciennement Conseil d’administration) de l’Agence de gestion des déchets (AMGED) pour le compte de l’exercice 2023.

Il justifie cet espoir par la reprise après les difficultés connues en 2022 du fait du processus de restructuration de cet établissement public communal en charge des déchets et de l’assainissement de Dschang d’une part, et de l’intérêt que plusieurs nouveaux partenaires accordent à sa municipalité d’autre part.

S’agissant de cette deuxième ligne, Jacquis KEMLEU TCHABGOU a relevé qu’un nouveau partenaire va entrer en jeu dès 2023 qui va s’occuper de la collecte des déchets en vue de permettre d’atteindre la capacité maximale, étant donné que l’unité de tri modulaire à Siteu a une capacité de 40 tonnes par jour.

En plus, des conventions seront passées avec plusieurs Communes dont Demdeng et N’gaoundéré dans la cadre d’une intercommunalité en matière de collecte, traitement et de valorisation des déchets ménagers.

Le comité d’orientation a pris quelques résolutions. Elles s’inscrivent dans la logique de booster l’activité de l’AMGED qui n’est plus seulement un outil de traitement des déchets, mais un instrument de promotion de la destination Dschang, au même titre que le Musée des Civilisations et l’Office de Tourisme.

Il s’agit de « réorganiser le schéma directeur de la collecte et précollecte à domicile », de « sensibiliser et repartir vers les abonnés qui ont rompu leur contrat », de « faire le suivi-évaluation de l’impact environnemental deux fois au moins par an », et enfin de « recruter un mécanicien qui se charge de l’entretien et de la réparation des tricycles ».

Jacquis KEMLEU TCHABGOU qui avait à ses côtés le 1er Adjoint au maire et référent en la matière, le président de la commission de coopération au Conseil municipal, le secrétaire général de la commune de Dschang, le représentant du délégué départemental de l’environnement a salué les efforts de Pascal Aimé MBOKOUOKO FOMAT, le Directeur de l’AMGED, tout en l’encourageant à donner plus pour cette agence qui est un poumon de la Commune.

« Vous ne pouvez pas avoir un outil qui vous permet de trier 40 tonnes de déchets par jour et ne pas être en mesure de collecter la moitié. »

La collecte de déchets par tractopelle a connu un franc succès en 2022. Pour une prévision de 10224 tonnes, l’AMGED a réalisé 9113,2, soit 89,13%. Les déchets de Dschang en 2023 ne se limiteront plus aux déchets ménagers. La gestion des déchets liquides entrera vigueur avec, notamment les travaux de construction de la station de traitement à Dschang. Ceci dans la cadre de l’intercommunalité sous le sceau du SYCOME avec les financements de l’AIMF (Association internationale des maires francophones).

En passant, le maire de Dschang a annoncé aux agriculteurs qu’il y aura suffisamment de compost pour la prochaine campagne agricole. Mais il faudrait que ces gens sachent que les commandes doivent être passées à temps pour les gros consommateurs.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Menoua, avec pour mot(s)-clé(s) : Amged, Déchets, Commune de Dschang. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien