Commune de Nkong-Zem : le conseil municipal a voté 1 milliard 97 millions 885 mille FCFA comme budget de l’exercice 2023.

Publié le 29 Déc 2022 par SINOTABLES

Spread the love

Le gros du budget de la Commune de Nkong-Zem repose sur les fonds issus de la coopération décentralisée, notamment ceux liées aux projets en eau potables.

« En coopération, en matière d’eau, nous en avons pour 300 millions FCFA. A côté de cela nous avons d’autres projets qui cette fois visent l’équipement des hôpitaux et des écoles. »

Réunis mercredi 29 décembre 2022 en session consacré à l’examen et adoption du budget pour l’exercice 2023, le conseil municipal de la Nkong-Zem s’est doté d’un budget en recette et en dépense à la somme de 1 milliard 97 millions 885 000 FCFA.

« Ce budget c’est du papier, il ne s’agit pas de l’argent gardé quelque part dans la mairie. Le budget est la traduction financière des choix politiques.»

Ce propos du préfet du département de la Menoua, ITOE Peter MBONGO dont c’est la première participation à une session du conseil municipal de la commune de Nkong-Zem, a effet d’interpeller l’attention des conseillers municipaux sur la nécessite de se mobiliser pour permettre à la commune d’accroitre les recettes propres.

En effet, le rapport de la commission des finances a révélé la faible contribution des recettes propres au budget. Elles représentent 5%, soit 60 000 000 sur un budget de plus d’1 milliard FCFA.

« Sans taxes, sans centimes additionnelles communales, cette commune est appelée à être privatisée. Payez vos taxes et le maire prendra cet argent pour développer la municipalité », a expliqué ITOE Peter MBONGO.

Cette préoccupation est connue du maire NDONGMO David. Des stratégies son en études pour accroitre l’assiette fiscale notamment par la taxe foncière. Mais cela ne peut pas se faire avec brutalité de l’administration. D’où la nécessité d’éduquer et de préparer les populations, avant de procéder à la collecte de cette taxe.

« Le faible taux de recouvrement s’explique par le fait de dématérialisation des recettes. On demande aux contribuables qui ne connaissent pas l’Internet de déclarer leurs impôts via l’internet. Les gens ne sont pas encore habitués à ce système, et du coup les recettes ont chuté ».

Cela s’impose d’autant plus que dès l’exercice 2024, la Commune de Nkong-Zem s’arrime au budget programme. Raison pour laquelle, avant la session du jour, une équipe venue du ministère de la décentralisation et du développement local a animé un atelier de formation des conseillers municipaux à l’élaboration, suivi-évaluation du budget programme.

Mais l’exercice 2023 est celui de tous les espoirs pour cette Commune de plus de 150 000 habitants. Le maire et son conseil comptent sur l’accompagnement des services des impôts de la Menoua pour recouvrer l’argent aux contribuables.

Plusieurs délibérations ont été votées dont une autorisant le maire à rechercher les financements pour l’achat d’une pelle niveleuse neuve, et l’autre autorisant le maire à souscrire pour le compte de la commune de Nkong-Zem la convention des maires pour l’Afrique Subsaharienne.

« Nous sommes dans une commune rurale où les intempéries font dégrader les routes d’année en année. En achetant une niveleuse non seulement cela améliore les conditions de circulation, mais également ça nous fait gagner de l’argent par rapport aux dépenses que nous faisions avant. »

Les chantiers prioritaires du conseil municipal sont les voies de communication, l’eau potable, l’électrification. NDONGMO David en est conscient et affiche son optimisme, même si les projets d’électrification n’ont pas trouvé de grands financements cette année.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Menoua, avec pour mot(s)-clé(s) : Commune de Nkong-Zem, Conseil municipal, Budget, Exercice 2023. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien