Infrastructures : des routes sans « wataroutes » ne sont pas durables.

Publié le 23 Jan 2023 par SINOTABLES

Spread the love

Construire des routes c’est bien, mais l’État doit prendre les dispositions nécessaires pour que les infrastructures soient réalisées de manière durable. Pour ne pas avoir à refaire le même investissement tous les deux ans.

La dernière couche du bitume a été posée sur la route du désenclavement du bassin agricole de l’Ouest, tronçon Baleveng-Mbouda, via Bangang et Batcham. Ainsi il est possible de partir de Dschang pour Mbouda sans plus passer par Bamougoum. Mais des interrogations subsistent sur les raisons qui ont empêché l’entreprise de prendre les dispositions nécessaires pour faciliter l’écoulement des eaux de ruissellement.

La route du désenclavement du bassin agricole de l’Ouest, lot Baleveng-Mbouda dont les travaux duraient depuis une demi-douzaine d’années est désormais une réalité. Le revêtement de la chaussée est quasiment terminé.

Outre la facilité qu’ils ont à évacuer leurs produits sur les marchés riverains, les usagers de cette route savent très bien que le coût du transport par voiture ou par moto a été réduit presque de moitié. Avant, pour aller de Baleveng à Bangang, il fallait débourser entre 1000 FCFA et 1500 FCFA selon la saison. Aujourd’hui, il suffit de proposer 700 FCFA.

Mais la joie qui anime les usagers de cette route pourra être de courte durée, si rien n’est fait pour assurer un bon écoulement des eaux de ruissellement. L’inquiétude tient de la durabilité apparente de cette infrastructure. En effet, les caniveaux n’ont pas été construits afin de permettre aux eaux de pluie d’être drainées vers des échappements appropriés.

En clair, la route Baleveng-Mbouda n’a pas de wataroutes. Les eaux de ruissellement vont ainsi éroder la chaussée dès les prochaines pluies. Cela sera d’autant facile que le relief offre aux torrents la possibilité de sortir des rigoles pour rouler sur la chaussée.

Augustin Roger MOMOKANA

Ce contenu a été publié dans Actualité, Société, avec pour mot(s)-clé(s) :Infrastructures, Route, Bassin agricole, Baleveng, Mbouda. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien